CAN 2019 : Aliou Cissé sur la finale, « Nous n’allons pas en guerre »

Le coach des Lions de la Téranga n'a pas de pression au moment de retrouver l'Algérie en finale de la Coupe d'Afrique de football.

Aliou Cissé attend la CAN
Par Ange Atangana
Publié le 19 juillet 2019 à 14:29 | mis à jour le 19 juillet 2019 à 14:29

L’entraineur des Lions de la Téranga Aliou Cissé s’est montré serein en conférence de presse avant d’affronter l’Algérie vendredi en finale de la CAN 2019.

Aliou Cissé, « La CAN est attendue depuis l'indépendance ».

Dix-sept ans après, le Sénégal dispute une finale de la Coupe d’Afrique de football. Vendredi, les Sénégalais ont l’occasion d’entrer davantage au panthéon du football africain, eux qui courent après leur premier sacre continental. En conférence de presse, le sélectionneur sénégalais Aliou Cissé estime qu’il est temps de mettre fin à cette longue attente.

Si certains placent Sadio Mané parmi les favoris pour le Ballon d’or, le technicien sénégalais veut surtout décrocher la première étoile de son pays. « Que ce soit Riyad (Mahrez, ndlr) ou Sadio, en tout cas Sadio est concentré sur la finale et non sur le Ballon d'or. Il a gagné la Ligue des Champions mais la CAN est attendue depuis l'indépendance, c'est plus important qu'un Ballon d'or », indique Aliou Cissé.

Le coach des Lions sait que son équipe a du potentiel, elle qui s’est qualifiée pour la Coupe du monde après 16 ans d’absence et pour la finale de la CAN après de longues années. « 17 ans c'est long, il y'a eu 5 ou 6 CAN, beaucoup de nos joueurs étaient âgés de 5 ans, depuis il y'a eu trop de désillusions, nous sommes arrivés en finale mais nous voulons plus que ça », affirme Aliou Cissé, finaliste malheureux en tant que joueur en 2002.


L’entraineur des Lions n’a pas de pression au moment de retrouver l’Algérie de Djamel Belmadi contre laquelle il s’est déjà incliné en poules. « Crainte, phobie… c'est trop dire, on reste dans le cadre du football, nous avons juste connu un faux pas face à l'Algérie. Cette défaite nous a permis de nous remobiliser (…) C'est une finale, nous n'allons pas faire de discours va-t’en guerre, nous restons dans le football », assure –t-il. A noter qu’il devra faire sans son défenseur Kalidou Koulibaly, suspendu pour la finale.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp