Violences xénophobes: MTN ferme toutes ses agences au Nigeria

Les Nigérians s'attaquent au géant des télécommunications en représailles des violences xénophobes en Afrique du sud.

MTN victime de xénophobie au Nigeria.
Par Ange Atangana
Publié le 04 septembre 2019 à 17:55 | mis à jour le 04 septembre 2019 à 17:56

MTN paye les frais des violences dont sont victimes les expatriés nigérians vivant en Afrique du sud. Plusieurs magasins de l'entreprise ont été vandalisés mardi au Nigeria, a-t-on appris de sources locales.

Les Nigérians en colère, s'en prennent à MTN.

La réponse nigériane ne s'est pas fait attendre. Alors que de nombreux Nigérians vivant en Afrique du sud sont victimes de xénophobie, leurs compatriotes restés dans le pays s'attaquent également aux fleurons de l'industrie sud-africaine au Nigeria. Le géant MTN n'est pas épargné.

Mardi, plusieurs enceintes de MTN ont été vandalisées au Nigeria. Les locaux de la télévision sud-africaine ont également été attaquées par les Nigérians en colère. Invitée par la télé sud-africaine, la chanteuse Tiwa Savage a annulé sa partcipation à un festival organisé par DSTV. La Nigeriane de 39 ans explique qu'elle « refuse de regarder le massacre barbare de [son] peuple en Afrique du Sud ».

Comme MTN, plusieurs commerces et magasins tenus par des Sud-africains ont été attaqués. Dans un communiqué, l'entreprise sud-africaine a annoncé la fermeture de ses agences dans tout le pays jusqu'à nouvel ordre. Le Nigeria est son plus grand marché en Afrique avec plus de 60 millions d'abonnés. L'opérateur y a fait son entrée en bourse et compte se lancer dans les services bancaires.

Selon un bilan officiel, les récentes violences xénophobes en Afrique du sud ont déjà coûté la vie à cinq personnes. Depuis dimanche, les Sud-africains saccagent les commerces tenus par des étrangers et s'en prennent physiquement à ceux-ci. Ils accusent les expatriés d'être à l'origine du taux de chômage record dans le pays.



Articles les plus lus