Un pro-Soro livre les noms de tous les financiers de la rébellion de 2002

Mamadou Traoré: « La rébellion conduite par Guillaume Soro n'avait pas de père »
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 22 octobre 2019 à 16:17 | mis à jour le 22 octobre 2019 à 16:17

La rébellion de 2002 dirigée par Guillaume Soro, et qui a divisé la Côte d’Ivoire en deux pendant huit ans, commence à livrer tous ses secrets. Qui en a été le père? Qui en étaient les financiers? Qui de IB ou Soro a dirigé les branches militaires et politique de cette rébellion? Quel est le rôle joué par Alassane Ouattara, Blaise Compaoré, Kadhafi et autres? Dans la contribution ci-dessous, Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro, livre enfin tous les secrets de la rébellion qui a endeuillé la Côte d’Ivoire.

Mamadou Traoré: « La rébellion conduite par Guillaume Soro n'avait pas de père »

Il y a des questions sempiternelles que me posent régulièrement les clients du Restaurant lorsque je leur rappelle toujours que c’est grâce à Guillaume Soro qu’ils sont aujourd’hui au pouvoir.

Ces questions sont les suivantes.

1.Qui est le père de la rébellion conduite par Guillaume Soro ?

2.Où a-t-il eu les moyens, lui un pauvre étudiant, pour obtenir les armes qui lui ont permis de faire l’offensive de septembre 2002 ?

3. Guillaume Soro était-il militaire pour avoir réussi à affaiblir le régime de Gbagbo à travers une armée ?

4. Guillaume Soro pense-t-il être le seul qui a fait venir le Directeur du Restaurant au pouvoir ?

5.Sans l’aura du Directeur du Restaurant Guillaume Soro aurait-il réussi à contrôler l’ex-zone CNO qui était la base électorale du premier cité ? Toutes ces questions posées par eux tentent de me faire croire, sans jamais vouloir l’assumer, que Guillaume Soro n’a pu réussir sa mission que grâce à leur mentor. À toutes ces questions, je donnerai les réponses suivantes.

1.La rébellion conduite par Guillaume Soro n’avait pas de père. Elle avait un leader de 30 ans qui était le Secrétaire général des Forces Nouvelles du nom de Guillaume Soro.

Elle avait une base arrière qui était le Burkina Faso de Blaise Compaoré. Elle avait un tuteur qui était Blaise Compaoré. Elle avait un parrain et un financier qui était feu Kadhafi.

Le Directeur du Restaurant n’est donc pas le père ni le financier de la rébellion mais plutôt un allié et un adjuvant de cette rébellion.

IB était un acteur de cette rébellion au départ. Mais faute d’assumer officiellement son appartenance à cette rébellion et faute de ne plus voir les choses dans la même direction que ses compagnons de lutte et comme la nature a horreur du vide, il a été exclu du groupe. C’est ainsi que, Guillaume Soro qui devrait gérer la branche politique de cette rébellion et assurer son porte parole a été obligé de gérer à la fois toutes les deux branches.

2. Les premiers moyens obtenus par Guillaume Soro pour lancer l’offensive militaire lui ont été donnés par leur tuteur et leur parrain et non par quelqu’un d’autre comme on l’a fait croire pour mobiliser les populations de l’ex-zone CNO à la cause des Forces Nouvelles.

Pourquoi croyez-vous que Laurent Gbagbo a fait venir Kadhafi en Côte d’Ivoire ?

Il savait que c’était lui le financier de la rébellion. Il fallait donc couper cette rébellion de son financier.

Pourquoi croyez-vous que Laurent Gbagbo a confié le dialogue direct entre lui et les rebelles à Blaise Compaoré ? Il savait que c’était lui leur tuteur et celui par qui les financements de Kadhafi transitaient pour atteindre les rebelles. Guillaume Soro et ses soldats se sont équipés sur le terrain par la suite avec les armes qu’ils ont récupérées dans les poudrières de Korhogo et de Bouaké que Gbagbo avait sur-équipées pour contrer la rébellion qui se préparait et dont il avait déjà eu échos.

3. Guillaume Soro n’est pas militaire.

Mais en sa qualité de civil, il commandait les militaires qui obéissaient à ses ordres.

Il était le chef suprême de l’armée des Forces Nouvelles(FAFN). Guillaume Soro, le civil, nommait aux emplois supérieurs des militaires sous son commandement. Il les faisait monter en grade.

4. Guillaume Soro n’est pas le seul à faire parvenir le Directeur du Restaurant au pouvoir.

Mais il a été le héros, le leader qui a conduit les opérations qui ont contribuées à le faire venir au pouvoir. Un héros s’appuie toujours sur des adjuvants pour atteindre ses objectifs.

Les adjuvants de Guillaume Soro furent les militaires sous son autorité, les populations de la zone qu’il contrôlait, la communauté internationale qui a engagé les médiations entre lui et Gbagbo, l’opposition composée du RDR,du PDCI,de l’UDPCI, du MFA et LE BON DIEU.

Pour les clients du Restaurant qui ne le savent pas, un héros est toujours fait par les adjuvants qui l’accompagnent dans sa quête. Et à la victoire, c’est le héros qui est célébré et non les adjuvants.

5. L’aura du Directeur du Restaurant a été un adjuvant dans la quête du héros Guillaume Soro. Cet aura a été utilisé par le héros Guillaume Soro pour atteindre ses objectifs, pour mobiliser la base électorale du Directeur du Restaurant à sa cause. Un héros utilise toujours des hommes et des valeurs pour atteindre ses objectifs. C’est ce qu’a fait Guillaume Soro le stratège.

Je rappelle aux clients du Restaurant que leur Directeur utilise et a toujours utilisé l’aura et l’image d’Houphouët-Boigny pour atteindre son objectif qu’est la prise du pouvoir.

Leur Directeur a utilisé l’ivoirité pour mobiliser autour de lui toute une région, la région du Nord.


Leur Directeur a utilisé la politique de la victimisation pour augmenter le nombre de ses partisans. Houphouët, l’ivoirité et la victimisation ont été des adjuvants pour le Directeur du Restaurant dans sa course vers le pouvoir. Le Directeur du Restaurant fut considéré hier comme un héros pour ses partisans comme Guillaume Soro l’est aujourd’hui pour nous ses partisans.

Tenter donc de minimiser l’action de Guillaume Soro dans la prise du pouvoir du Directeur du Restaurant, c’est comme couper l’eau avec une machette.

C’est une œuvre vaine.

Ayez le moral chers clients du Restaurant ! Vous ne pourrez jamais effacer de l’esprit des Ivoiriens que sans Guillaume Soro, votre Directeur n’aurait jamais été candidat à une élection présidentielle à plus forte raison gagner cette élection. Sans Guillaume Soro, il serait toujours considéré comme un apatride.

Sans Guillaume Soro, votre Directeur n’aurait jamais pu s’asseoir sur le fauteuil présidentiel. Si aujourd’hui nos populations du Nord circulent dans tout le pays sans qu’on ne les traite d’étrangers c’est grâce à Guillaume Soro et non à personne d’autre.

Savez-vous, gens du Restaurant, que votre ingratitude vis-à-vis de lui ne fait qu’augmenter le nombre de ses partisans? Continuez toujours de le persécuter lui et ses hommes.

Sans le vouloir et même le savoir vous leur faites une belle publicité gratuite. Grand merci à vous.

NB. Je demande pardon à tous ceux qui souffriraient que je rappelle cette page sombre de l’histoire de notre pays. Ces ingrats et ces amnésiques m’obligent à en parler pour leur démontrer que ce ne sont pas eux qui ont fabriqué Guillaume Soro mais que c’est plutôt lui, en fin politique, en fin stratège qui les a utilisé pour être le héros qu’il est aujourd’hui.

Un héros n’est pas forcément celui qui a les mains non tachées de sang. Sinon des héros comme Samory Touré et même Soudjata Keita ne seraient pas enseignés dans nos écoles.

Pourtant, ils ont eu les mains tachées de sang. L’empereur Charlemagne de France a eu les mains tachées de sang. Pourtant il est célébré comme un héros par les Français. L’empereur Jules César a eu les mains tachées de sang. Pourtant il est célébré par le monde entier comme un héros.

Il en est de même pour Guillaume Soro qui sera célébré un jour comme un héros par les ivoiriens, dans nos livres d’école, plusieurs années après sa mort. Comme c’est le cas aujourd’hui pour Houphouet Boigny qui a les mains tachées de sang. Celui par exemple du Sanwi, du Guebié, des prisonniers d’Assabou et des victimes du complot du chat noir pour ne citer que ceux-là. Tous les grands héros de ce monde ont donc les mains tachées de sang.

NB: les titre et chapeau sont de la rédaction.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp