Abidjan : Des enseignants agressés au Lycée technique, la FESCI citée

Le secrétariat d'État en charge de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle en appelle au calme et au sens de la responsabilité de

Abidjan : Des enseignants agressés au lycée technique, la FESCI citée
Par K. Richard Kouassi
Publié le 29 novembre 2019 à 13:05 | mis à jour le 29 novembre 2019 à 13:27

La FESCI (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire) serait-elle impliquée dans les violences qui ont été signalées dans la matinée du jeudi 28 novembre 2019 au Lycée technique d'Abidjan-Cocody ? Selon le communiqué publié par Brice Kouassi, le Secrétaire d'État auprès du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, chargé de la Formation professionnelle et de l'Enseignement technique, les individus qui ont fait irruption dans l'établissement scolaire se réclamaient de la structure dirigée par Alla Saint Clair.

Des membres de la FESCI impliqués dans les violences au lycée technique ?

La violence a régné au Lycée technique d'Abidjan de Cocody dans la matinée du jeudi 28 novembre 2019. Le communiqué publié le Secrétariat d'État auprès du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, chargé de la Formation professionnelle et de l'Enseignement technique, rapporte que des individus "ont fait irruption dans |’enceinte du lycée technique d’ Abidjan, armés de bâtons et de projectiles, perturbant les cours et ménageant la quiétude de l’établissement". Nous apprenons que "ces individus ont agressé des enseignants, pris à partie les élèves et saccagé le matériel didactique de certaines salles de classe". Deux enseignants ont été molestés, des élèves ont subi des blessures et des tables-bancs cassés.

Des agents du secrétariat d'État ont été dépêchés sur le terrain afin de se rendre compte de la situation. Les élèves blessés ont été pris en charge par l'infirmerie. Ils sont actuellement hors de danger. A la suite des échanges avec les élèves et la direction de l'établissement scolaire, les envoyés de Brice Kouassi ont appris que les raisons de ces agissements sont l’insuffisance des tables- bancs, la cherté de la cantine installée et le non-paiement des bourses.

En guise de réponse, les émissaires du secrétaire d'État ont rappelé que "plus de 100 tables-bancs ont été fournis au lycée technique d’Abidjan en début d’année 2019-2020 pour renforcer ses capacités d’accueil", non sans indiquer que "le paiement des bourses est l’aboutissement d’un processus dont les différentes étapes ne relèvent pas de la seule compétence du lycée technique d’Abidjan".


Au regard de tout ceci, le secrétariat d'État en charge de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle en appelle au calme et au sens de la responsabilité de la FESCI. Toutefois, il rassure "les populations, les élèves, les enseignants et le personnel administratif du contrôle de la situation et des mesures prises pour le bon déroulement des enseignements. II les invite à la reprise des cours le lundi 2 décembre 2019 a 07heures 30 minutes". Pour l'heure, aucune réaction officielle de la FESCI n'a été enregistrée.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp