Alassane Ouattara - Guillaume Soro: le chien aboie, la caravane passe

Alassane Ouattara a-t-il vraiment neutralisé Guillaume Soro ?

Alassane Ouattara et Guillaume Soro, le torchon brule
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 26 décembre 2019 à 10:22 | mis à jour le 26 décembre 2019 à 11:45

Le fossé se fait de plus en plus grandissant entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro. Alors que l'ancien Président de l'Assemblée nationale s'active pour apporter la réplique appropriée face à l'humiliation qu'il a subie lors de son retour manqué en Côte d'Ivoire, le chef de l'État vaque à ses occupations comme si de rien n'était.

Alassane Ouattara a-t-il vraiment neutralisé Guillaume Soro ?

La démission de Guillaume Soro de la Présidence de l'Assemblée nationale ivoirienne en février 2019 à cause de son refus d'adhérer au RHDP unifié, telle est la mise au grand jour des scènes de ménage que se livraient le Président de la République et le désormais ancien Chef du Parlement. Les choses se sont d'autant plus gâtées lorsque, retranché en Europe, le Président de Générations et peuples solidaires (GPS) s'est évertué à tirer à boulets rouges sur Alassane Ouattara et son pouvoir. Il ne savait cependant pas ce qui l'attendait sur les rives de la lagune Ébrié.

En effet, de retour en Côte d'Ivoire après plus de six mois passés à l'extérieur, Soro Guillaume a dû dérouter son avion privé vers le Ghana eu égard à l'impressionnant dispositif sécuritaire qui attendait de le cueillir à Abidjan. Il n'était pas encore au bout de ses surprises, car la justice ivoirienne a dans le même temps lancé un mandat d'arrêt international contre lui pour « atteinte à la sûreté de l'État et détournement de deniers publics ». Quinze de ses compagnons, dont les députés Alain Lobognon et Soro Kanigui, ont été arrêtés. La résidence privée de Soro sise à Marcory résidentiel a par ailleurs été saisie par les autorités ivoiriennes.

C'en était donc trop pour Guillaume Soro et ses compagnons qui ont donc décidé de passer à l'offensive. Affoussiata Bamba-Lamine a donné le ton de la réplique des Soroïstes en indiquant dans un communiqué dont copie est parvenue, que le commanditaire de la rébellion de 2002 n'est personne d'autre que le Président Alassane Ouattara. Et cela n'est qu'un avant-goût de la bombe que s'apprête à larguer l'ancien leader des Forces nouvelles (FN, ex-rébellion) sur le pouvoir RHDP. Mais les tweets et autres posts sur les réseaux sociaux en donne d'ores et déjà les prémices.

« Chers Tous, je viens de me poser. Depuis deux jours, j’étais privé de mes moyens de communication. J’étais obligé de passer par @Ceschod pour tweeter. À présent je suis opérationnel. Et la lutte ne fait que commencer. Ado a tort de faire ce qu’il fait », a tweeté le Député de Ferkessédougou.

La bataille est donc ouverte entre le camp Ouattara et celui de Soro. Cependant, le président Ouattara qui semble minimiser les attaques et autres déclarations des Soroïstes n'y prête vraiment plus attention après sa rencontre avec les anciens chefs de guerre de la rébellion. A l'occasion de la fête de Noël, le Président ivoirien a également tweeté :


« À l’occasion de la célébration de la fête de Noël, j’adresse mes vœux de bonheur et de paix à toute la Communauté chrétienne de Côte d’Ivoire et du monde entier. » Comme pour montrer qu'il a entièrement la situation en main. Le chien aboie, la caravane passe, dira-t-on.