Côte d'Ivoire: Ce qui s'est passé entre Simone Gbagbo et KKB

Simone Gbagbo et KKB
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 22 janvier 2020 à 12:57 | mis à jour le 22 janvier 2020 à 12:57

L’ex Première dame, Simone Gbagbo, a reçu la visite, mardi 21 janvier 2020, de Kouadio Konan Bertin dit KKB, cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), fraîchement nommé conseiller de l’ancien chef d’Etat ivoirien Henri Konan Bédié.

Simone Gbagbo à KKB : "Il faut qu’on récupère ensemble l’âme de notre Nation"

Le rapprochement entre le PDCI et son ancien rival, le Front populaire ivoirien (FPI) dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020 se fait de plus en plus visible. Depuis l’historique rencontre du 31 juillet 2019 à Bruxelles entre les deux anciens chefs d’Etat, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, les deux camps ne cessent de multiplier des actions communes en vue de l'atteinte de leurs objectifs.

Outre les meetings et autres conférences de presse communes, les personnalités issues des deux camps ne manquent aucune occasion pour parfois se rendre des visites de courtoisie. Pour cette fois, l’invité de marque de l’épouse de Laurent Gbagbo, le Mardi 21 janvier 2020 à la Riviera Golf, n’était personne d'autre que Kouadio Konan Bertin.

Simone Gbagbo s'est dite convaincue que c'est ensemble, PDCI-RDA et FPI réunis, que la Côte d’Ivoire pourra retrouver ses lettres de noblesse. «On a un impératif qu’on doit réussir. Si on ne réussit pas, je suis convaincue que notre pays, on l’aura perdu. Si on réussit, on aura ramené l’âme de notre Nation. Il faut qu’on récupère ensemble l’âme de notre Nation », a confié Simone Gbagbo à KKB.


Pour la deuxième vice-présidente du FPI, il appartient aux uns et autres de laisser de côté leurs frustrations passées, pour ensemble embarquer dans le train de la réconciliation et de la cohésion sociale. « On est obligé de mettre tout ça derrière nous. Quand le président Henri Konan Bédié est allé à Bruxelles pour rencontrer le président Laurent GBAGBO, j’ai compris que c’était une clef importante pour la paix dans le pays », a témoigné Simone Gbagbo.