Coronavirus: L'expérimentation d'un vaccin en Afrique suscite la colère

Coronavirus : La toile s’enflamme  suite à des propos
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 03 avril 2020 à 12:31 | mis à jour le 03 avril 2020 à 12:31

Des suggestions de deux médecins français sur l'éventualité de l'expérimentation d’un nouveau vaccin contre le coronavirus à réaliser sur des patients africains, suscitent un véritable tollé sur les médias sociaux.

Coronavirus: La colère monte après des propos tenus par deux médecins français

Les Africains serviront-ils de cobayes pour le test d’un nouveau vaccin contre le Covid-19 ? C’est en substance ce qu’ont laissé entendre Camille Locht et Jean Paul Mira, Jeudi 2 avril 2020 sur le plateau de la chaîne de télévision LCI.

Ces deux médecins français ont évoqué l’éventualité d’une expérience clinique réalisée à réaliser sur des patients africains en vue de tester l’efficacité d’un vaccin (BCG anti-corona) contre l’épidémie du Coronavirus.

«Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique où il n’y a pas de masques, pas de traitements, pas de réanimation ? Un peu, comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études sur le Sida. Chez les prostituées, on essaie des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et qu’elles ne se protègent pas”, a proposé Jean Paul Mira, chef de la réanimation à l’hôpital Cochin de Paris.

Cette proposition que l’on qualifierait d’ "insultante" voire méprisante, sera acquiescée par Camille Locht, Président-directeur général de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) en ces termes: “Vous avez raison, on est d’ailleurs en train de réfléchir à une étude en parallèle en Afrique”.

La séquence de LCI relayée sur les réseaux sociaux à toute de suite suscité une vague d’indignation sur la toile. L’ancien international ivoirien Didier Drogba ne manquera pas de dénoncer des propos « racistes », « graves » et « méprisants ».

«Aidez-nous à sauver les vies en Afrique et stopper la propagation de ce virus qui déstabilise le monde entier, au lieu de nous envisager comme cobayes. C'est aberrant !», a réagi l’ancien goaléador ivoirien.

Non sans interpeller l’ensemble des dirigeants sur leurs prérogatives. « Les dirigeants Africains ont la responsabilité de protéger les populations de ces complots abominables », a-t-il fait savoir.


Samuel Eto-o fils, ex-international Camerounais, lui, a été encore plus dur dans sa réaction. «Fils de P...Vous n’êtes que de la MERDE... N’est-ce pas l’Afrique est vôtre terrain de jeu", a-t-il déclaré.

«Est-il scientifiquement correct d'expérimenter un vaccin contre le COVID-19, hors de l'Italie, de l'Espagne, de la France, des USA ou de l'Iran ? Ces pays ne sont-ils pas les plus touchés à ce jour, et leurs populations probablement les plus exposées au virus ? », s'est interrogé Guy Kalou, acteur de cinéma ivoirien.

Rappelons que le continent africain, bien que ne disposant pas d’infrastructures sanitaires de pointe, reste le continent qui enregistre le plus faible taux de contamination et de décès liés à la pandémie du Covid-19.



Articles les plus lus
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Davido accusé d'avoir tué 3 de ses amis pour un rituel