Côte d'Ivoire: La rumeur tue un proche de Guillaume Soro en prison

 La rumeur tue un proche de Guillaume Soro en prison
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 09 juillet 2020 à 15:08 | mis à jour le 09 juillet 2020 à 15:12

Une folle rumeur sur les réseaux sociaux, annonce le décès d'un proche de Guillaume Soro, l’honorable Soumahoro Kando, incarcéré depuis le 23 décembre 2019. A la vérité, il n'en est rien.

Tué par la rumeur, voici les nouvelles du député Soumahoro Kando, proche de Guillaume Soro

Qui veut tuer le député Soumahoro Kando ? Dans la nuit du mercredi 08 juillet, une folle rumeur distillée sur la toile a fait état du décès en prison du député de Biankouma. Ce qui est d'ailleurs faux. Selon un proche de l’élu, par ailleurs cadre de Générations et peuples solidaires (GPS) présidé par Guillaume Soro, Soumahoro Kando est certes atteint du coronavirus mais se porte bien.

«Dans la nuit du 08 juillet 2020, nous avons constaté par voie de presse, un article avec un titre que nous qualifions de tonitruant, qui spéculait sur l'honorable Soumahoro Kando (Prisonnier politique GPS) et qui a laissé entendre un prétendu décès du Député (...) Votre député est bel et bien vivant; il est en quarantaine et suit son traitement contre la COVID-19. Son état de santé se stabilise peu à peu », informe notre source.

Le député avait été évacué d’urgence de la prison de Dabou dans une clinique d’Abidjan lundi 6 juillet 2020. Il est le deuxième proche de Guillaume Soro après Simon Soro (frère de Soro), à contracter le Covid-19 depuis la prison.


Mi-juin dernier, Simon Soro, incarcéré à la prison d’Abengourou, avait été transféré dans une clinique abidjanaise pour y subir des soins appropriés suite à sa contamination au Covid-19. Simon, Soumahoro Kando et 15 autres proches de Guillaume Soro sont en détention depuis le lundi 23 décembre 2019. Ils sont pour certains, accusés de "divulgation de fausses nouvelles", et pour d’autres, de complicité avec Guillaume Soro dans l'affaire de tentative de déstabilisation de la Côte d’Ivoire.