Mabri Toikeusse psalmodie en faveur de Gon à la mosquée du Golf

Mabri Toikeusse : « Mes sincères condoléances à la famille Gon »

Mabri Toikeusse à la mosquée de la Riviera pour Amadou Gon
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 16 juillet 2020 à 09:20 | mis à jour le 16 juillet 2020 à 11:07

La dernière escale de la dépouille d'Amadou Gon Coulibaly avant son embarquement pour Korhogo s'est faite à la grande mosquée de la Riviera Golf. Mabri Toikeusse y était pour faire la lecture coranique afin d'accompagner le défunt Premier ministre à sa dernière demeure.

Mabri Toikeusse : « Mes sincères condoléances à la famille Gon »

Décédé le 8 juillet dernier, Amadou Gon Coulibaly a eu droit à un hommage de la Nation, le 14 juillet, sur l'esplanade du palais présidentiel, avant que le RHDP, le parti présidentiel, dont il était le candidat au scrutin du 31 octobre, ne lui rende à son tour un hommage mérité, mercredi, au Parc des sports de Treichville. Mais avant de s'envoler pour Korhogo, sa ville natale, où il sera inhumé, le vendredi 17 juillet prochain, la dépouille du défunt Chef du Gouvernement ivoirien a fait une escale à la grande mosquée de la Riviera Golf.

C'était alors l'occasion pour les musulmans et autres fidèles de l'Islam de psalmodier et réciter des prières coraniques afin que l'âme d'Amadou Gon puisse avoir de la faveur auprès de Allah. El Hadj Abdallah Mabri Toikeusse a donc été de ce rendez-vous hautement spirituel pour prendre part aux prières en faveur du défunt candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir).

Le Président de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI), dans un tweet publié, a déclaré : « C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai pris part ce mercredi, à la Grande Mosquée de la Riviera Golf, à la lecture coranique pour le repos de l'âme de notre regretté @AmadouGon. » Puis, il ajoute : « Je réitère mes sincères condoléances à la famille du défunt ! »


Albert Toikeusse Mabri, faut-il le rappeler, avait marqué des réticences à propos de la désignation d'Amadou Gon en qualité de candidat du RHDP à la présidentielle de 2020. Ce qui lui a valu d'être limogé de son poste de ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Cette adversité politique n'a cependant pas empêché le président du parti arc-ciel de s'incliner respectueusement sur la dépouille du Lion du Poro.