Marche de l'opposition : Bédié met Ouattara et les militaires en garde

Henri Konan Bédié hausse le ton contre Ouattara et les militaires
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 13 août 2020 à 09:25 | mis à jour le 13 août 2020 à 09:50

Plusieurs manifestations de l'opposition ont éclaté à travers des villes ivoiriennes en protestation à la candidature d'Alassane Ouattara. Henri Konan Bédié, président du PDCI et chef de file de l'opposition, est donc monté au créneau pour dénoncer les violences exercées sur ses militants, tout en déplorant de nombreuses victimes.

Henri Konan Bédié : « Je condamne ces agressions... qui ont occasionné deux morts »

L'opposition ivoirienne et la société civile sont vent debout contre un 3e mandat d'Alassane Ouattara. Aussi, ont-elles appelé leurs partisans et autres militants à prendre la rue pour appeler le président ivoirien à se retirer de la course à la présidence. Plusieurs villes ivoiriennes ont donc été prises d'assaut par les manifestants pour crier leur ras-le-bol contre le pouvoir RHDP.

Ces manifestations ont cependant été émaillées de violences, avec de nombreuses arrestations, des blessés, des morts et de nombreux dégâts matériels. Henri Konan Bédié, Président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), qui tient pour responsables le Président Alassane Ouattara et les autorités militaires, a tenu à leur lancer ce message sur son compte Twitter :

« J’invite ardemment le Président de la République et les autorités militaires de #CIV à faire cesser ces agressions et à assurer la protection des biens et des personnes désireuses d’exprimer librement leur opinion sur les questions qui touchent à la marche de notre Nation. »





Articles les plus lus