Marches éclatées le 13 août contre la candidature de Ouattara

Marches éclatées le 13 août contre la candidature de Ouattara
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 10 août 2020 à 19:34 | mis à jour le 10 août 2020 à 19:34

La présidente Pulcherie Gbalet du mouvement Alternative citoyenne ivoirienne (ACI), une organisation de la société civile, a appelé à la mobilisation générale contre un troisième mandat d' Alassane Ouattara.

Pulchérie Gbalet: "Le peuple de Côte d’Ivoire est fatigué des intrigues et de la méchanceté orchestrée par M.Ouattara"

Alternative citoyenne ivoirienne (ACI), une organisation de la société civile, est montée au créneau ce lundi 10 août 2020 pour appeler à des marches éclatées des populations, à compter du jeudi 13 août prochain, sur toute l’étendue du territoire ivoirien, pour dire non à une candidature du président Alassane Ouattara au scrutin présidentiel du 31 octobre prochain.

Selon la présidente Pulcherie Édith Gbalet, cette candidature est « illégale » au regard des dispositions de la Constitution ivoirienne de novembre 2016. « Nous avons le droit de choisir nos dirigeants et nous voulons le faire dans le strict respect de la constitution. Le peuple de Côte d’Ivoire est fatigué des intrigues et de la méchanceté orchestrée par M.Ouattara à la tête de l’ État », a argué la militante de la société civile.

Le 06 août dernier, lors de son adresse à la nation à la faveur du 60è anniversaire de la commémoration de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, le président Ouattara a annoncé sa candidature à la présidentielle prochaine. « Comme cela révèle de l’évidence non seulement la constitution ivoirienne n’autorise plus une autre candidature de M. Ouattara du fait de cette limitation de mandat, mais en regard des engagements solennels par lui pris de ne pas se porter candidat conformément aux dispositions de la Constitution qu’il a lui-même fait adopter, il a achevé de démontrer qu’il n’est pas un homme de parole », fustige la présidente de l’ ACI.

Dénonçant le moment choisi par le chef de l'Etat sortant pour annoncer sa candidature, Pulcherie Édith Gbalet a appelé l’ensemble des populations ivoiriennes à descendre dans les rues pour manifester leur opposition à cette énième candidature. «Annoncer sa candidature à une date historique qui marque l’indépendance de la Côte d’Ivoire est une insulte non seulement aux compétences de ses propres militants, mais aussi à l’intelligence au patriotisme des Ivoiriens en général », a-t-elle déploré.


Puis d’appeler la jeunesse à sortir massivement le jeudi 13 août 2020 pour des manifestations éclatées à travers le pays. Aux forces de l'ordre, Pulcherie Gbalet a appelé à prendre les dispositions visant à la sécurisation de ladite marche qui se veut "pacifique". « Notre combat est pacifique et légal. C’est pourquoi nous avons écrit au ministre de la Sécurité ainsi qu’au ministre de la Défense pour que les dispositions soient prises pour encadrer cette marche », a-t-elle fait savoir.




Articles les plus lus