Ouattara nargue Bédié: "La désobéissance civile n’ira nulle part"

Alassane Ouattara depuis Bouaflé :
Par David Yala
Publié le 26 septembre 2020 à 19:15 | mis à jour le 26 septembre 2020 à 19:15

En visite d'État dans la région de la Marahoué, le Président de la République, Alassane Ouattara, a invité les populations ivoiriennes à se préparer à élire leur futur dirigeant le 31 octobre 2020.

Alassane Ouattara depuis Bouaflé : "J’invite la classe politique à respecter le verdict des urnes"

"Chers jeunes, je vous demande de vous préoccuper de votre avenir et de vous inscrire dans les projets initiés par le gouvernement pour votre insertion professionnelle. Parce que c'est le travail qui vous rendra votre dignité", a déclaré, vendredi, le président Alassane Ouattara lors d'un meeting qu'il a animé au troisième jour de sa visite d'Etat dans la Région de la Marahoué.

A Zuenoula comme à Bouaflé, le chef de l’Etat n'a pas manqué de demander à la jeunesse d'éviter "la violence ( et de ne pas se laisser) manipuler" par les hommes politiques. Au delà des jeunes, Alassane Ouattara a exhorté l'ensemble de la population à maintenir et à préserver "le climat de paix, de tolérance et de concorde" qui fait de la Région de la Marahoué un exemple du "Vivre-ensemble".

Ce samedi 26 septembre 2020, dernier jour de sa tournée dans la Marahoué, le Président de la République a encore rassuré les populations sur la tenue de l'élection présidentielle le 31 octobre 2020, dans la paix et la transparence.


« Le peuple doit élire le 31 octobre 2020 son président de la République. Le droit a été dit et le jeu démocratique est maintenant ouvert. Toutes les dispositions seront prises pour que ces élections soient apaisées et transparentes. J’invite la classe politique à respecter le verdict des urnes. La violence doit être bannie définitivement des élections en Côte d’Ivoire. Les élections, ce ne sont pas des palabres. C’est une compétition. Je suis confiant. Je compte sur l’amour que nous avons pour notre pays. Nous devons faire en sorte que la fierté observée partout depuis 9 ans ne soit pas perturbée par des manifestations et des injures. La désobéissance civile n’ira nulle part. Vous pouvez compter sur moi. Je ne parlerai pas trop. Hamed (le Premier ministre, ministre de la Défense: Ndlr) est là pour faire mon palabre », a déclaré Alassane Ouattara depuis Bouaflé.




Articles les plus lus