Agboville: Le RAIDH forme à la prévention des conflits en période électorale

Agboville: Le RAIDH forme à la prévention des conflits en période électorale
Par Mael Espoir
Publié le 29 septembre 2020 à 11:33 | mis à jour le 29 septembre 2020 à 11:33

« Renforcer la cohésion sociale et prévenir les conflits en période électorale »; c'est autour de ce thème que se tient un atelier de formation de plusieurs leaders communautaires à Agboville. Une initiative du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH) et de la fondation Konrad Adenauer-Stiftung (KAS), qui s’inscrit dans le cadre du projet « La Paix par moi », cofinancé par l’Union européenne.

Élections apaisées : Le RAIDH renforce les capacités de plusieurs leaders communautaires

Ainsi, 75 leaders communautaires et femmes leaders des localités d’Agboville, Rubino et Adzopé voient leurs capacités renforcées sur les principes démocratiques et juridiques, la relation civilo-militaire, la prévention de conflits, le processus électorale, la cohésion sociale et la médiation communautaire, du lundi 28 au mardi 29 septembre 2020.

La crise post-électorale de 2010 à 2011, qui a fait officiellement 3000 morts, ainsi que les morts et les nombreux dégâts matériels engendrés le mois dernier, lors des manifestations de l’opposition, restent encore vivaces dans la mémoire collective des Ivoiriens.

Aïdara Fateme Ouattara, chargée de programmes au RAIDH, soutient que ces séances de formation vont aboutir à la mise en place d’un comité de veille et de prévention des conflits pour des élections apaisées. « Ces comités de veille au niveau national seront chargés d’œuvrer à la paix et la cohésion sociale dans leurs localités respectives », a-t-elle souligné. Puis d’ajouter : « ce sont 27 localités issues de 12 régions dites "chaudes" par rapport aux précédentes élections, qui vont accueillir des experts pour leur donner des rudiments sur la démocratie et les droits humains ».

« En implémentant dans vos attitudes de tous les jours les acquis de cette formation, vous pourrez accompagner vos communautés à passer le cap des prochaines élections sans risques de troubles », a affirmé le représentant résident de la fondation Konrad Adenauer-Stiftung (KAS), Désirée Denéo.

Au total, c’est près de 100 professionnels des médias, 500 leaders de jeunesse, 600 femmes et leaders communautaires et 600 agents des forces de sécurité de 27 localités, qui sont concernés par ce processus d’apprentissage. Créé en 2005, le RAIDH compte en sein 11 ONG qui œuvrent pour la promotion des droits humains et la démocratie en Côte d’Ivoire.


Tizié T.

Correspondance particulière




Articles les plus lus