PDCI : Traduit en conseil de discipline, ce que risque KKB

Le candidat KKB convoqué en conseil de discipline
Par K. Richard Kouassi
Publié le 30 septembre 2020 à 12:24 | mis à jour le 30 septembre 2020 à 13:50

Kouadio Konan Bertin, dit KKB, est attendu le jeudi 1er octobre 2020 à la maison du parti du PDCI. L'ancien président de la jeunesse du Parti démocratique de Côte d'Ivoire doit répondre à une convocation du conseil de discipline et de l'ordre du Bélier. Candidat à la présidentielle d'octobre 2020, que risque réellement l'ancien député de Port-Bouët ?

Le candidat KKB convoqué en conseil de discipline

L'information est tombée le mardi 29 septembre 2020. Dans un communiqué, le parti d'Henri Konan Bédié a annoncé que Kouadio Konan Bertin, plus connu sous le nom KKB, est convoqué au siège du plus vieux parti politique ivoirien. "Vous êtes prié d’être présent, à l’audience du conseil de discipline et de l’ordre du Bélier, siégeant en sa formation disciplinaire qui se tiendra le jeudi 1er octobre 2020 à 10h30 minutes à la Maison du PDCI-RDA à Cocody pour répondre des faits et incriminations mis à votre charge et constitutif d’atteinte à l’unité du parti et à ses intérêts et insoumission aux décisions du parti et indiscipline notoire", peut-on lire dans la note. C'est le secrétariat exécutif qui a saisi le conseil.

Interrogé par le site yeclo.com, KKB a assuré qu'il répondra à la convocation de son parti. "Après, il faut qu’ils aient les arguments. Je ne sais pas ce qu’ils préparent, mais j’espère qu’ils ont les arguments de ce qu’ils veulent préparer. Le parti m’a convoqué, et bien, j’irai là-bas. Il faut qu’en tous lieux et toutes circonstances, je puisse faire des leçons aux jeunes qui vont militer au PDCI demain", a déclaré le candidat à la présidentielle. "Quand vous êtes membre d’un parti et qu’on a des choses à vous reprocher et qu’on vous convoque, il faut y aller. Et si vous estimez que vous avez des choses à dire, vous les dites. J’y serai donc. Et je dis que j’espère bien qu’ils ont les arguments de ce qu’ils vont commencer", s'est-il exprimé.


En 2013, KKB était en profond désaccord avec les dirigeants de son parti suite à la volonté d'Henri Konan Bédié de soutenir la candidature unique d' Alassane Ouattara à l'élection présidentielle de 2015, après l'appel de Daoukro. Kouadio Konan Bertin s'est dressé contre "N'zuéba" en se portant candidat indépendant. En décembre 2016, à l'instar de plusieurs autres personnalités du parti, dont Yasmina Ouegnin, Anoblé Félix, Akoto Kouassi Olivier, Djédjé Bagnon, ont été suspendues de toutes activités. Quatre ans plus tard, KKB pourrait revivre le même scénario pour avoir décidé de se présenter en tant qu'indépendant à l'élection présidentielle de 2020.




Articles les plus lus