RACI: Soro Kanigui offre un cadeau empoisonné à Ouattara

RACI: Soro Kanigui offre un cadeau empoisonné à Ouattara
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 21 octobre 2020 à 11:35 | mis à jour le 21 octobre 2020 à 11:35

Les bases du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), continuent de se désolidariser de l’appel à voter Alassane Ouattara, lancé, mardi, par Soro Kanigui, le président contesté du parti.

Les bases du RACI se braquent contre l'appel à voter Ouattara

L'appel à voter le candidat Alassane Ouattara lors de l'élection présidentielle du 31 octobre, lancé par Soro Kanigui, président contesté du RACI, n'a pas l'assentiment de tous les militants du parti.

Des voix au sein de cette formation politique proche de Guillaume Soro, se sont élevées pour se désolidariser de Soro Kanigui.

« Vu que le Prétendu Président du RACI, Soro Kanigui Mamadou, a été destitué conformément aux Statuts et Règlement Intérieur du Parti, il n'est plus habilité à parler ni à prendre des engagements au nom des valeureux, respectables, responsables et dignes Militants du RACI », a déclaré Kambou Hoh, coordonnateur régional RACI Sud-Comoé.

« Par conséquent, les Militants du RACI de la Région du Sud-Comoé indignés par ses tentatives de déstabilisation du Parti à travers les déclarations-vidéos ne sont pas et ne seront jamais concernés par son ahurissante collaboration avec le RHDP et son candidat illégal et anticonstitutionnel », ajoute le coordonnateur régional RACI Sud-Comoé.

Dans son communiqué, la délégation RACI du sud Comoé rappelle qu’elle a déjà endossé la décision du Directoire du 06 octobre 2020 relative à la destitution régulière de l'honorable Soro Kanigui Mamadou.


Elle réaffirme donc son soutien « total » au président de Générations et peuples solidaires, Guillaume Kigbafori Soro, actuellement en exil dans l’Hexagone.

« Les Militants du RACI de la Région du Sud-Comoé sont invités à rester dignes, sereins, mobilisés et déterminés à œuvrer pour la consolidation de notre Parti et pour la victoire de notre candidat Soro Kigbafori Guillaume à la prochaine élection présidentielle dans notre pays », conclut Kambou Hoh.




Articles les plus lus