Infecté de la Covid-19, IBK a refusé d'aller se faire soigner à Abu Dhabi

IBK et son épouse infectés de la Covid-19, mais rétablis après des soins à Bamako
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 06 janvier 2021 à 16:37 | mis à jour le 06 janvier 2021 à 16:55

Testés positifs au coronavirus, le 20 décembre 2020, Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK et son épouse, Aminata Keïta Maïga, ont finalement recouvré la santé. Mais à en croire Jeune Afrique, l'ancien président malien avait refusé de se rendre à Abu Dhabi pour y recevoir des soins.

IBK et son épouse infectés de la Covid-19, mais restés asymptomatiques

Après son éviction de la présidence malienne, Ibrahim Boubacar Kéita continue d'avoir maille à partir avec les autorités militaires de la transition. En résidence surveillée dans sa villa de Sébénikoro, à Bamako, l'ancien locataire de Koulouba continue les tractations aussi bien auprès de ses proches que de ses anciens homologues afin que soient levées les mesures de restrictions à lui imposées.

C'est pourtant dans ce conteste tendu d'après pouvoir que le Président IBK et l'ex-Première Dame, Aminata Keïta Maïga, ont été testés positifs au coronavirus lors des fêtes de fin d'année, à quelques onze (11) jours de la nouvelle année 2021. Il faut toutefois indiquer que l'ancien couple présidentiel est resté asymptomatique durant toute la période d’infection et aucun d'eux n'a connu de complication médicale particulière.

Cependant, il convient de faire remarquer qu'en dépit de toutes les insistances des autorités de la transition et du président guinéen, Alpha Condé, vieil ami d'IBK, pour le convaincre de se rendre à Abu Dhabi pour y recevoir les soins appropriés, le président déchu est resté intransigeant et n'a nullement voulu voulu quitter la capitale malienne.

Mais à l'issue du dernier test effectué, fin décembre, Ibrahim Boubacar Kéita et son épouse, Aminata Keïta Maïga, ont été guéris de leur mal, car les résultats se sont cette fois-ci avérés négatifs.


Mais, l'on s'interroge bien pourquoi le Président IBK a décliné l'offre de se rendre dans la capitale des Émirats arabes unis, dans la mesure où il a l'habitude de s'y faire soigner ? L'ancien président avait décliné l'offre au motif que son état de santé et celui de son épouse ne nécessitaient pas une évacuation sanitaire, fût-elle préventive.






Articles les plus lus