Conseil de sécurité: Ali Bongo vise un siège de membre non permanent

Conseil de sécurité de l' ONU : Ali Bongo lorgne un siège de membre non-permanent
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 07 janvier 2021 à 18:25 | mis à jour le 07 janvier 2021 à 18:25

Ali Bongo, président de la République du Gabon, a annoncé la candidature de son pays à un siège de membre non- permanent du Conseil de sécurité de l’ ONU pour la période de 2000-2023, apprend-on du site d’information en ligne la Libreville.

Conseil de sécurité de l' ONU : Ali Bongo annonce la candidature du Gabon à un siège de membre non permanent

Le Gabon est candidat pour la période 2022-2023 à un siège de membre non permanent au Conseil de sécurité de l’ ONU. C’est Ali Bongo Odimba, chef de l’ État gabonais qui a lui-même donné l’information mercredi 6 janvier 2021, lors de la cérémonie de présentation des vœux du Nouvel An au corps diplomatique accrédité dans son pays. « Je saisis cette occasion pour vous informer de la candidature gabonaise à un siège de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, pour la période de 2022-2023, pour laquelle mon pays sait pouvoir compter sur le soutien de vos États respectifs », a déclaré le chef de l’État gabonais.

Mais avant, le président Ali Bongo Odimba n’a pas omis de traduire sa reconnaissance à ses hôtes pour leur rôle joué lors de l’élection de son pays au Conseil des droits de l’homme de l’ ONU. Il a par ailleurs réitéré l’engagement du Gabon à continuer de faire la promotion des valeurs universelles de la paix et de respect des droits de l’homme. C’est dans cette optique, justifie-t-il, et conformément à ses engagements, qu’il a candidaté pour le siège de membre non permanent du Conseil de sécurité.


Avec cette nouvelle candidature pour la période 2022-2023, c’est la 4e fois que le Gabon pourrait siéger au Conseil de sécurité des Nations Unies. En effet, le pays a déjà été membre de cet organe exécutif de l’Organisation des Nations unies à trois reprises notamment durant la période 1978-1979 ; 1998-1999 et 2010-2011. Depuis 1965, les membres non permanents sont élus pour deux ans à la majorité des deux tiers par l’Assemblée générale des Nations unies, et renouvelés par moitié tous les ans.






Articles les plus lus