Détenu depuis 2016, l’ex-député Bertrand Zibi Abeghe, proche de l’opposant Jean Ping, est attendu devant la Chambre des appels correctionnels de la Cour d’appel judiciaire de Libreville le18 janvier prochain, apprend-on de la presse gabonaise.

Gabon: L’ex-député Bertrand Zibi Abeghe (proche de Jean Ping) convoqué en appel le 18 janvier

Condamné à six ans de prison par le tribunal correctionnel en juillet 2019, l’ancien député démissionnaire de Minvoul attend de passer devant la Cour d’appel depuis plusieurs mois après que cette juridiction a été saisie en bonne et due forme par sa défense. Les nombreuses tentatives de ses avocats, tendant à lui obtenir une liberté provisoire, ont été classées sans suite par la justice gabonaise.

À l’époque, révèle Gabon Review, Me Imbong Fadi, son avocat, dénonçait déjà la violation de l’article 400 du Code de procédure pénale qui oblige la Cour d’appel à statuer dans les deux mois de la déclaration d’appel. Faute de quoi, avait indiqué l’avocat, son client devait être mis en liberté provisoire sur ordre du ministère public. Rien n’y fit. Jusqu’à ce que ce proche de l’opposant Jean Ping se décide d’adresser un courrier à l’archevêque métropolitain de Libreville, pour lui faire part des « difficiles et inhumaines conditions » de détention à la prison centrale où il est incarcéré depuis 4 ans.

Des supplices qu’il dit subir à cause de son affront fait à Ali Bongo en 2016, au moment de sa démission publique de son poste de député de Bolossoville. Selon la presse gabonaise, c’est ce mercredi 13 janvier 2021 que M. Bertrand Zibi Abeghe a été informé de sa convocation devant la chambre d’appel du tribunal correctionnel de Libreville. Devant la Cour d’appel judiciaire de Libreville, à 9 h 00, ce soutien de Jean Ping répondra des faits de «détention illégale d’arme et non-assistance à personne en danger ».