Mali: 4 morts et trois blessés dans une explosion près de Bandiagara

Bandiagara - Mali: Un minibus heurte un engin explosif improvisé sur la RN15
Par Eugène SAHI
Publié le 27 janvier 2021 à 13:05 | mis à jour le 27 janvier 2021 à 13:05

Au Mali, en région de Mopti, quatre (4) personnes ont été tuées et trois (3) autres blessées, dont deux femmes, dans une explosion impliquant un camion ayant heurté un engin explosif, rapporte la presse locale ce mercredi.

Bandiagara - Mali: Un minibus heurte un engin explosif improvisé sur la RN15

"Un véhicule mini-bus en provenance de Bankass a heurté un engin explosif improvisé (EEI) ce 26 janvier 2021 vers 9h (8h GMT) au niveau du pont de Parou dans la commune rurale de Bara Sara sur la route nationale 15", a rapporté le site d'information malien "Maliweb". Informée de l’incident, une équipe de l’escadron de la gendarmerie de Bandiagara dirigée par le capitaine Sékou Kariba KONATE, s’est immédiatement rendue sur les lieux afin de ratisser la zone et secourir les rescapés. Les corps ont été transportés à la morgue du Centre de Santé de Référence (CSREF) de Bandiagara par le capitaine KONATÉ et ses hommes.

Aucune revendication n'a été enregistrée et aucune déclaration officielle n'a été faite par rapport à l'incident, jusqu'à mercredi à 9h GMT. Les localités de Bankass et de Bandiagara sont situées dans la région de Mopti, dans le centre du Mali. Dans cette région, de nombreux civils ont perdu la vie dans des accidents de bus sautant sur des engins explosifs improvisés. En septembre 2019, au moins 20 civils ont perdu la vie suite à l'explosion d'un bus reliant les localités de Douentza et Boni, deux autres localités de la région de Mopti.

Les mines sont placées dans plusieurs localités du centre du pays notamment dans la zone de Bandiagara, Bankass, Koro et Douentza. A chaque fois que nos militaires se déplacent ou sont permutés, les mines sont placées sur les routes pour sauter leurs véhicules. Dans le cercle de Koro, la commune de Djougani est la plus dangereuse. A Bandiagara, les zones à problème sont les communes de pignari et et de Ouo ( parou, bodio) dans le Balassara.


Dans le Cercle de Bankass, les endroits craints sont les Communes de Ouenkoro et de Baye. Dans le cercle de Douentza, les zones de Mondoro et Douna sont les plus dangereuses. Depuis 2012 le Mali fait face à un climat d'insécurité, notamment à cause des attaques terroristes, au départ accentuées au nord du pays, mais qui se sont étendues au sud et dans le centre suite à la dispersion des groupes terroristes sous la pression des forces étrangères déployées au Mali.






Articles les plus lus