Maroc : Le Roi Mohammed VI reçoit sa première dose de vaccin Covid-19

Le roi Mohammed VI reçoit une injection du vaccin anti-covid
Par Eugène SAHI
Publié le 29 janvier 2021 à 17:30 | mis à jour le 29 janvier 2021 à 17:30

Au Maroc, le Roi Mohammed VI a procédé, jeudi au palais Royal à Fès, au lancement de la campagne nationale de vaccination contre le virus de la Covid-19. L’opération vise à immuniser 30 millions de marocains, soit 80 % de la population.

Le Roi Mohammed VI reçoit une injection du vaccin anti-covid

Dans le Royaume Chérifien, le Roi Mohammed VI s'est fait également administré le vaccin anti-covid qui nécessite une seconde dose. "La campagne de vaccination sera gratuite pour l’ensemble des citoyens, l’objectif étant d’immuniser toutes les composantes du peuple marocain (30 millions pour vacciner à peu près 80% de la population), de réduire puis éliminer les cas de contamination et de décès dus à l’épidémie, et de contenir la propagation du virus, dans la perspective d’un retour progressif à une vie normale", rapporte un communiqué transmis à l'agence de presse officielle (MAP).communiqué.

Conformément aux Hautes Instructions Royales, la campagne de vaccination sera gratuite pour l’ensemble des citoyens, l’objectif étant d’immuniser toutes les composantes du peuple marocain (30 millions pour vacciner à peu près 80 pour cent de la population), de réduire puis éliminer les cas de contamination et de décès dus à l’épidémie, et de contenir la propagation du virus, dans la perspective d’un retour progressif à une vie normale.


Il faut rappeler que cette campagne nationale de vaccination se déroulera de façon progressive et par tranches et bénéficiera à l’ensemble des citoyens marocains et résidents de 17 ans et plus. Au Maroc, la crise sanitaire a eu un impact désastreux sur l’économie du pays où un couvre-feu a été réinstauré depuis le 23 décembre 2020. La pandémie touche avant tout les villes à forte densité urbaine, comme la capitale économique Casablanca (ouest) et la ville populaire de Salé, accolée à Rabat. Les premières injections sont réservées en priorité aux professionnels de la santé de plus de 40 ans, aux autorités publiques, aux militaires, aux enseignants de plus de 45 ans, mais aussi aux plus de 75 ans.






Articles les plus lus