Bénin: Les candidats ne se bousculent pas aux portes de la CENA

Présidentielle au Bénin : Les candidats ne se bousculent pas aux portes de la CENA
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 02 février 2021 à 18:39 | mis à jour le 02 février 2021 à 18:39

Au Bénin, le processus électoral en vue de la prochaine élection présidentielle dans le pays, est entré dans sa phase active. Les candidats disposent de quatre jours, depuis le lundi 1er février 2021 pour déposer leurs dossiers de candidature.

Présidentielle au Bénin: Ce qui se passe au siège de la CENA

Les candidats à la succession du président sortant, Patrice Talon, ont jusqu’au jeudi 4 février prochain, délai de rigueur, pour le dépôt de leurs dossiers de candidature. L’opération a, quant à elle, démarré le lundi 1er 2021, conformément au calendrier électoral arrêté par la Commission électorale nationale autonome (CENA). 24 h après la mise en place du dispositif par l’organe électoral, les candidats ne se bousculent toujours pas aux portes de l'institution.

Jusqu’à la fin de la première journée de la période de dépôt des dossiers, seulement deux candidats ont accompli cette obligation légale prévue par le code électoral béninois. Il s’agit de Patrice Ago Simènou et de Ganiou Soglo, deux candidats indépendants qui ont franchi les différentes étapes du processus, en obtenant leurs récépissés provisoires.

Le premier cité, faut-il le souligner, qui se présente comme un candidat individuel et indépendant, a déposé un dossier incomplet, sans aucun parrainage ni de colistier comme recommandé par le code électoral. Le second, fils de l’ex-président Nicephor Soglo, n’en a que faire des recommandations du nouveau code électoral.


« Le fils de l’ancien président, Nicéphore Dieudonné Soglo, reste collé à la Constitution de 1990 pour justifier sa candidature », révèle BeninWebTv. Ces deux candidats disposent encore de 48 h pour compléter, s’ils le souhaitent, les éventuelles pièces qui manquent à leurs dossiers de candidature. Ceux que l’on qualifierait de poids lourds, notamment le président sortant Patrice Talon et le représentant du parti de l’ex-président Boni Yayi, attendent probablement les derniers instants. Le scrutin présidentiel aura lieu le dimanche 11 avril 2021.






Articles les plus lus