L’ancien président ivoirien, Henri Konan Bédié, a échangé, lundi 29 mars 2021, avec les députés de son parti, le PDCI-RDA, élus à l’issue des élections législatives du samedi 6 mars dernier.

Côte d’Ivoire: Bédié confie une mission aux députés PDCI-RDA

Minoritaire à l’ Assemblée nationale, au terme du scrutin législatif du samedi 6 mars 2021, l’opposition ivoirienne n’entend pour autant pas jouer les seconds rôles au cours de la législature 2021-2025. Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), l’a recommandé à ses hôtes, lundi 29 mars 2021, lors d’une rencontre d’échanges, tenue à sa résidence abidjanaise, avec les 67 députés élus sous la bannière du parti septuagénaire.

« Le parlement, c’est la maison du dialogue national. Donc vous participerez à ce débat même si vous serez de la minorité. Nos adversaires ayant la majorité, nous ne ferons pas le poids. Mais c’est un principe, l’opposition s’oppose », a instruit le président Henri Konan Bédié.

«Demain (mardi 30 mars) vous allez à la séance inaugurale de cette législature. Je vous souhaite un travail fructueux là-bas. Pour une assemblée nationale, ceux qui sont élus deviennent les élus de la nation. Vous représentez toute la Côte d’Ivoire et vous parlez au nom de Côte d’Ivoire. Dans les débats, l’élu doit s’attacher à l’essentiel, qui est l’intérêt général et non pas l’intérêt particulier », a conseillé l’héritier politique de feu Félix Houphouët Boigny.

C’est ce mardi 30 mars 2021, à la séance inaugurale de la législature 2021-2025, que les députés ivoiriens éliront leur nouveau président. En lice pour la succession d’ Amadou Soumahoro, candidat du RHDP (Rassemblement des houphouëtites pour la démocratie et la paix), Vassiliki Konaté, député de Gbongaha et Seguelon, Traoré Mariam de la circonscription de Tengréla, et l’honorable N’Zi Eliane, député de la circonscription de Bocanda, candidate de l’opposition.

La dernière citée, issue du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, pourra compter sur le soutien de la coalition dirigée par l’ UDPCI-FPI et de la plate-forme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté( EDS), proche de l’ex-président Laurent Gbagbo.

« Trois groupes parlementaires sont mis en place par l’opposition, le groupe parlementaire PDCI-RDA, le groupe parlementaire EDS et le groupe parlementaire dirigé par le président Mabri. Nous sommes au total 94 députés, dont 67, pour le PDCI-RDA. La candidature de l’opposition a été confiée au PDCI-RDA. Nous avons désigné N’zi Eliane, candidate de l’opposition. Nous sommes venus pour prendre les derniers conseils avant les élections », a expliqué l’honorable Maurice Kakou Guikahue, chef du secrétariat exécutif du PDCI-RDA.

À cette élection prévue ce mardi à l’ Hémicycle, il sera très difficile pour l’opposition de faire élire son candidat; et ce, d’autant plus que la majorité appartient au parti du président Alassane Ouattara, avec plus de 154 députés sur les 249 élus à l’issue des législatives du 06 mars 2021.