Cameroun : crise anglophone, le leader Ayuk Sisiku interpellé

Ayuk Sisiku interpellé
Par Mamadou Kane
Publié le 08 janvier 2018 à 08:21 | mis à jour le 08 janvier 2018 à 08:45

Ayuk Sisiku, le leader charismatique de la République d’Ambazonie en zone anglophone camerounaise et neuf de ses membres ont été interpellés vendredi 05 janvier dans un hôtel au Nigeria où ils s’apprêtaient à tenir une réunion.

Ayuk Sisiku et ses compagnons séparatistes interpellés au Nigeria

Ayuk Sisiku, le président autoproclamé de la République de l’Ambazonie des zones nord-ouest et sud-ouest anglophones du Cameroun, et 9 de ses camarades sécessionnistes ont été interpellés vendredi soir vers 19h30 à Neha hôtel à Abuja. Ces séparatistes qui devraient tenir une réunion ont été arrêtés par des hommes armés.

Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux le 06 janvier, le gouvernement par intérim de l’Ambazonie a indiqué que son président et des membres du gouvernement ont été arrêtés au Nigeria pendant qu’il devait tenir une réunion entre leur leader et des ministres. Dans le texte, il condamne cette arrestation et demande leur libération immédiate.

Selon Chris Anu, secrétaire en charge des communications de l’Ambazonie, le président Ayuk Sisiku, neuf membres du gouvernement et plusieurs autres séparatistes réfugiés au Nigéria qui devaient se rencontrer dans un hôtel ont été arrêtés par des hommes armés venus du Cameroun.

Il faut noter que le gouvernement de Paul Biya ne s’est pas encore prononcé sur cette interpellation de séparatistes au Nigéria.

Rappelons que depuis 2016 la région anglophone du Cameroun est en proie à des violences où plus d’une dizaine des forces défense et de sécurité ont déjà trouvé la mort.



Articles les plus lus