CIV : Quand Soro fait plier Ouattara sur le cas Soumaïla Bakayoko

Soro fait plier Ouattara sur le cas Soumaïla Bakayoko
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 14 mars 2018 à 18:31 | mis à jour le 14 mars 2018 à 18:31

Les profondes dissensions entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro avaient entrainé le limogeage de plusieurs personnalités proches du PAN. Mais après quelques tractations en vue de ramener la paix au sommet de l'État, le président ivoirien a procédé au reclassement de certains pro-Soro, dont le général Soumaïla Bakayoko.

Enfin l'accalmie entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro ?

La fracture entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro suite à l'éclatement d'une vague de mutineries en janvier 2017 ne s'est visiblement pas encore ressoudée, et ce, malgré d'innombrables tentatives de rapprochements. Cependant, un fait majeur pourrait contribuer à décrisper l'atmosphère entre le président ivoirien et son ancien Premier ministre.

En effet, plusieurs compagnons du président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro, notamment Alphonse Soro, Méité Sindou, Issiaka Fofana, le général Soumaïla Bakayoko, l'ancien chef d'état-major, et bien d'autres individus avaient été licenciés de leurs postes dans l'administration ivoirienne. Mais à mesure que les jours s'égrènent, des signes de rapprochement entre tous ces militants du RDR sont observés.

Le dernier nommé avait en effet été remplacé à la tête de l'armée ivoirienne par le général Sékou Touré. Mais ce limogeage de l'ancien CEMA des Forces armées des forces nouvelles (FAFN, rébellion), puis des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) n'était pas du goût du camp Soro qui avait du mal à se l'expliquer.

Cependant, Guillaume Soro qui tenait à maintenir certains de ses hommes à des postes clés de l'administration ivoirienne n'a cessé d'avoir des contacts avec le président Ouattara ou son entourage immédiat, notamment le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, pour résoudre leurs différends. Ces tractations ont visiblement porté leurs fruits dans la mesure où le 28 février dernier, à l'issue d'un Conseil des ministres, le président Alassane Ouattara a nommé le général de Corps d'armée Soumaïla Bakayoko en qualité de Président du Conseil d'Administration (PCA) de la Société ivoirienne de raffinage (SIR).

Outre le général Bakayoko, d'autres membres de la GSK Team sont pressentis pour occuper à nouveau des postes dans l'administration ivoirienne. Des noms tels Affoussiata Bamba Lamine, Sidiki Konaté et Alain Lobognon, circulent d'ailleurs à Abidjan. Cette décision n'est certes pas encore effective, mais elle pourrait être actée les jours à venir.


Et pour fêter cette paix retrouvée entre le "père" et le "fils", Soro Guillaume parrainera une cérémonie en l’honneur du chef de l’État, le 14 avril prochain à Ferkessédougou, la ville dont il est le député.

Henriette Dagri Diabaté, présidente du RDR, lors d'un déplacement à Korhogo, avait par ailleurs appelé tous les Républicains à une union sacrée : « Rien ne doit nous diviser, nous venons de loin ! »