RDC: La MONUSCO renforcée pour observer les élections, Kabila irrité

Quelle attitude de Joseph Kabila face au nouveau mandat de la MONUSCO ?
Par David Yavo
Publié le 28 mars 2018 à 01:47 | mis à jour le 28 mars 2018 à 01:47

Le Conseil de sécurité de l'ONU vient de renouveler et renforcer la mission de la MONUSCO. Eu égard à la crise qui prévaut en RDC, il convenait de doter de cette mission onusienne de suffisamment de force pour lui donner une bone efficacité sur le terrain.

Quelle attitude de Joseph Kabila face au nouveau mandat de la MONUSCO ?

Les élections qui se profilent à l'horizon en République démocratique du Congo (RDC) inquiète tellement la communauté internationale que les Nations unies ont décidé de prendre des mesures anticipatoires. Le Conseil de sécurité a donc décidé ce mardi 27 mars, à l'unanimité de ses 15 membres, de renouveler le mandat de la Mission de l'Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo. Cette mission aura par ailleurs la lourde tâche d'aider à préparer les élections du 23 décembre prochain.

Ce renforcement de la mission onusienne est consécutif à un appel du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) qui invitait la communauté internationale à suivre de près la situation sociopolitique en RDC. En effet, les acteurs politiques congolais ne cessent de s'affronter du fait d'un éventuel 3e mandat du président Joseph Kabila. Ainsi, des manifestations ont été observées un peu partout dans les grandes villes du pays. Même si la capitale connait un calme précaire ces derniers temps, les régions Est, notamment au Kivu, au Tanganyika, au Kasaï et récemment en Ituri, connaissent encore de vives tensions.

Cependant, Kinshasa ne partage totalement pas cette idée de prorogation de la présence des Casques bleus en RDC, car le président congolais estime que son pays pourrait valablement se passer du soutien international pour l'organisation de ces joutes électorales. La situation s'annonce donc électrique entre les autorités congolaises et la mission onusienne.


Parviendront-elles à s'entendre pour ramener le calme et la sécurité en RDC ? Telle est la préoccupation majeure de la population congolaise.