Côte d'Ivoire : Le RDR et le PDCI morts, vive le RHDP, le parti unifié !

Ouattara et Bédié signent le manifeste du parti unifié

Après moult tractations, le manifeste du parti unifié a été enfin signé par les représentants des six partis politiques composant la coalition au pouvoir. Le PDCI, le RDR et les autres partis de la coalition forment désormais une seule et même entité.

Le parti unifié, enfin une réalité !?

En Côte d'Ivoire, des alliances politiques se nouent et se dénouent au gré des intérêts de chaque partie. Mais l'idylle qui a démarré le 18 juin 2005 par la création du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) entre les opposants d'alors est en passe de faire long feu. Après un soutien massif à l'élection (2010) et à la réélection (2015) du président Ouattara à la Magistrature suprême, cette relation avait pris un coup de froid. Des cadres du Rassemblement des républicains (RDR) et du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) s'empoignaient régulièrement au sujet de l'alternance 2020.

Mais, à la suite de la rencontre du 10 avril dernier entre les deux locomotives de la coalition, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, la mise sur pied du parti unifié a connu un coup d'accélérateur. En effet, le comité de haut niveau coprésidé par Daniel Kablan Duncan et Amadou Gon Coulibaly leur avait proposé les projets du « manifeste et des statuts » de la nouvelle entité politique à créer.

C'est désormais chose faite depuis ce lundi 16 avril, car les six partis membres de la coalition, à savoir le Rassemblement des républicains (RDR), le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), l’Union pour la paix en Côte d’Ivoire (UPCI), le Parti ivoirien des travailleurs (PIT) et le Mouvement des forces d’avenir (MFA), ont procédé à la signature d'un accord de principe pour la création du nouveau parti unifié dénommé RHDP.

Les membres de la majorité présidentielle se sont par ailleurs donné entre douze et dix-huit mois pour finaliser la création de ce nouveau parti politique. Si cette décision est effectivement actée au bout du processus, alors les partis ci-dessus cités n'existeront plus. Ils feront donc fusion pour former la seule entité RHDP.

Mais certaines voix discordantes s'élèvent d'ores et déjà au sein de certains partis, notamment le PDCI s'opposer à la mort programmée de leur parti. Pour le « Réseau des cadres PDCI…Notre Héritage » dirigé par Djedri N'Goran, la création du parti unifié doit être subordonnée à l'alternance en 2020 en faveur d'un militant actif du vieux parti.

Les autres partis satellites de la coalition sont également pris dans le tourbillon de la prééminence du PDCI et du RDR. Vont-ils accepter de se laisser dicter les décisions sans avoir leurs mots à dire ? Albert Toikeusse Mabri et Gnamien N'Goran en ont d'ailleurs fait l'amère expérience lors des législatives de 2016.