Nigeria - USA : Trump et Buhari ensemble pour combattre Boko Haram

Muhammadu Buhari en visite officielle chez Donald Trump

Muhammadu Buhari se rend, ce lundi, à Washington pour une visite officielle à Donald Trump. Premier chef d'État africain à se rendre à la Maison-Blanche, le président nigérian entend capitaliser ses rapports avec son homologue américain dans les domaines économiques et sécuritaires.

Muhammadu Buhari à la Maison-Blanche, ce lundi

Passé le scandale de « pays de merde » qui avait créé un véritable incident diplomatique entre les États-Unis et les pays africains, le président Donald Trump entend se racheter en invitant le président de la première puissance économique africaine. Le président Muhammadu Buhari sera donc reçu, ce lundi 30 avril, à la Maison-Blanche.

Au menu de cette rencontre, les questions d'ordre économique et surtout sécuritaire seront abordées par les deux hommes d'État.

La secte islamiste Boko Haram a mis le Nord-est nigérian sous sa coupe depuis près d'une décennie, y perpétrant des attentats suicides, des rapts et autres actes terroristes. À son accession à la Magistrature suprême en mars 2015, le président Buhari avait fait de la lutte contre ce groupe terroriste son cheval de bataille. La Maison-Blanche avait, pour ce faire, vendu 12 avions de combat au pays le plus peuplé d'Afrique pour une valeur totale de 496 millions de dollars afin de mettre sous éteignoir Abubakar Shekau et ses hommes. Mais jusque-là, Boko Haram continue sa danse macabre, en témoigne sa récente attaque sanglante dans son fief de Maiduguri.

Outre le domaine sécuritaire, Buhari et Trump évoqueront l'approfondissement de leur coopération bilatérale dans le domaine économique. Plusieurs relations d'affaires seront également nouées avec des hommes d'affaires américains.

Notons que le Nigeria est la première puissance économique d'Afrique, et par ailleurs l'un des plus grands producteurs mondiaux de pétrole. Le fait que le président Trump déroule le tapis rouge à son homologue nigérian, en qualité de premier président africain à se rendre à la Maison-Blanche sous sa gouvernance, est donc loin d'être fortuit. Un Nigérian, Adebayo Ogunlesi, est conseiller économique de Trump. Dr Ben Carson, un Américain d'origine nigériane, avait également été nommé ministre du Logement et du Développement urbain par le successeur de Barack Obama.

Cependant, le président Buhari est de plus en plus contesté dans son pays depuis l'annonce de sa volonté de briguer un second mandat en 2019, alors que son état de santé avait longtemps fait polémique à Lagos, à Abuja et dans les autres États fédérés du Nigeria.