Nigeria : Boko Haram, la tête d’Abubakar Shekau mise à prix

Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, prononçant des menaces lors d'une vidéo
Par Timothée Jean
Publié le 16 février 2018 à 13:50 | mis à jour le 16 février 2018 à 13:53

La tête d’Abubakar Shekau, chef de la secte islamique Boko Haram, figure désormais sur la liste des terroristes les plus recherchés. Le gouvernement nigérian promet une récompense de trois millions de nairas, soit 6 690 euros, pour sa capture.

Le Nigeria promet 6 690 euros pour la capture du chef de Boko Haram

L’étau se resserre de plus en plus autour de Boko Haram. Alors que l'armée nigériane continue de mettre la pression sur ce groupe extrémiste, le gouvernement a décidé de passer à une autre étape : la mise à prix de la tête d’Abubakar Shekau, chef de la secte islamique. « L’armée nigériane remettra trois millions de Nairas (soit 6 690 euros, ndlr) en récompense pour toute information crédible qui conduira à l’arrestation d’Abubakar Shekau, le chef du groupe terroriste, fugitif Boko Haram », peut-on lire sur le compte Twitter de l’armée nigériane.

Si cette mise à prix est vivement saluée par les internautes, elle montre aussi les difficultés qu’éprouvent les forces de défense du Nigeria à mettre le grappin sur ce terroriste invétéré.

À noter qu'Abubakar Shekau a pris les rênes de la secte islamiste nigériane Boko Haram après la mort de Mohamed Yusuf en 2009. L’ancien numéro 2 du mouvement, dont le nom signifie « l’éducation occidentale est un péché » instaure la terreur dans le nord-est du pays, où son groupe a fait à ce jour 3.500 morts depuis sa création en 2002, selon le bureau de directeur de recherche à l'IRIS.

Dans la nuit du 14 au 15 avril 2014, sous sa houlette, le groupe jihadiste a kidnappé, à Chibok, plus de 200 Lycéennes dont certaines n’ont jusque-là pas encore été retrouvées.

Une fois que Shekau sera capturé, le gouvernement de Muhammadu Buhari a assuré qu’il sera traduit en justice pour répondre de tous ses crimes qui ont entraîné la perte de nombreuses vies et de biens dans le pays.