Côte d'Ivoire : PDCI-RDA, nouveau clash entre Adjoumani et Guikahué

Adjoumani sort les griffes contre Guikahué
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 09 mai 2018 à 11:00 | mis à jour le 09 mai 2018 à 11:03

L'escalade verbale a repris entre Kobenan Kouassi Adjoumani et Maurice Kacou Guikahué. Pour le porte-parole du PDCI, le secrétaire exécutif est le plus grand commun diviseur au sein du parti.

Le ministre Adjoumani sort les griffes contre le Pr Guikahué

Ce samedi 5 mai, alors que le Rassemblement des républicains (RDR) organisait son congrès extraordinaire à Abidjan pour se prononcer sur le parti unifié, des membres du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) organisaient une cérémonie d'hommage à Henri Konan Bédié à Koun-Fao. Cette cérémonie a été rehaussée par la présence de Maurice Kacou Guikahué, le Secrétaire Exécutif du parti.

Ce dernier avait alors déclaré : « Le plus grand hommage que nous puissions rendre au président Henri Konan Bédié est d’exécuter avec rigueur, et ce, dans l’union et la discipline, ses instructions dont la plus chère à son cœur, je répète la plus chère à son cœur, est la victoire, après tant de sacrifices consentis pour la Côte d’Ivoire, d’un cadre militant actif du PDCI-RDA, à l’élection présidentielle de 2020. »

Ces propos sont apparus pour Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole du vieux parti, comme une véritable défiance au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la nouvelle entité politique en cours de création. A en croire le ministre des Ressources halieutiques, le numéro 2 de son parti a certainement un agenda caché qu'il tente, tant bien que mal, de mettre en œuvre.

« Guikahué apparait comme le plus grand diviseur », a-t-il indiqué, avant d'ajouter : « Bédié m’a répondu que la cérémonie (de Koun-Fao) pouvait être reportée. » Aussi, face aux sons discordants entre les cadres du PDCI, le porte-voix du parti créé par Félix Houphouët-Boigny interpelle son supérieur : « Tu as échoué, il faut démissionner. »


Notons que l'alternance 2020 constitue la pomme de discorde entre les présidents Bédié et Ouattara. Alors que le président du PDCI insiste pour faire d'un militant actif de son parti le candidat du RHDP, le chef de l'Etat indique que tout le monde pourra se présenter et le meilleur sera retenu.