Côte d’Ivoire: Adjoumani veut amener Bédié à "signer les textes du parti unifié"

Adjoumani et Bédié

Le président du mouvement ivoirien "Sur les traces d’Houphouët-Boigny" (favorable au parti unifié, en Côte d’Ivoire), Kobenan Kouassi Adjoumani, a affirmé samedi à Bondoukou (Est ivoirien) que son" objectif", était d’amener "le président Henri Konan Bédié à signer" les textes du parti unifié, lors d’un meeting.

Adjoumani recadre Guikahué

"Notre objectif, c’est d’amener le président Henri Konan Bédié à signer le statut" du parti unifié, a affirmé M. Adjoumani expliquant que "si d’ici là ( le président Bédié) refuse, nous irons aux élections en RHDP ".

"Je rappelle au secrétaire général éxecutif (Guikahué) qu'on ne peut pas diriger un parti politique comme le PDCI-RDA avec un esprit de revanchard", a clarifié le ministre des ressources Animales et Halieutiques.

Relativement aux dissidences au sein du PDCI-RDA, le député de la région du zanzan a tenu à rappeler au sécrétaire exécurif actuel du PDCI-RDA, Maurice Kakou Guikahué, qu'il "a été élu deputé avec 54% des voix grâce au RHDP" et c'est lui qui n'en veut "plus entendre parler" a-t-il décrié.

"Quand les enfants d'Houphouêt Boigny sont divisés, la Côte d'Ivoire va mal", (par contre) quant ils sont ensemble, le pays est en paix", a affirmé Kobenan Kouassi Adjoumani présisant que "le parti unifié est la voie du salut pour la Côte d'Ivoire.

Dix-huit cadres du PDCI, dont M. Adjoumani ont été exclus du parti après avoir participé, malgré les mises en garde du président de leur formation politique, à l’assemblée générale constitutive du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP unifié, parti de la mouvance présidentielle).

Il est reproché à ces cadres d’avoir participé à cette assemblée générale en tant que membres-fondateurs de ce nouveau parti unifié RHDP, alors qu’ils "savent que nul ne peut appartenir à deux partis politiques à la fois", selon les textes du PDCI, a expliqué le secrétaire exécutif de l’ancien parti unique, Maurice Kacou Guikahué, ajoutant qu’ils "se sont exclus d'eux-mêmes en choisissant de devenir militants du parti unifié RHDP", lors d’une conférence de presse à Abidjan.

Ces sanctions sont nulles et de nul effet", avait répliqué M. Adjoumani, estimant qu'elles "n'ont aucune existence juridique" et "considère que personne n'a été radié", puisque "les seules cartes qu'ont les militants de (son) mouvement sont celles du PDCI".