Burkina Faso : Les recettes publiques en hausse de 370 milliards FCFA

Hausse des recettes au Burkina

Au premier trimestre 2018, les recettes publiques (recettes fiscales et non fiscales) du Burkina Faso, ainsi que les dons, se sont élevées à 370 milliards FCFA, selon un rapport de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD).

Burkina Faso : les recettes publiques sont en hausse

Les recettes publiques totales et dons se sont élevés à 370 milliards FCFA de janvier à mars 2018 contre 308,5 milliards à fin mars 2017, soit une progression de 19,9%. Concrètement, les recettes fiscales se sont établies à 300,2 milliards FCFA à fin mars 2018, soit une augmentation de 42,1 milliards par rapport à fin mars 2017.

Selon le rapport, "cette évolution s’explique essentiellement par la hausse constatée au niveau des taxes sur biens et services (+27,2 milliards), des impôts sur revenus et bénéfices (+9,6 milliards) et des impôts sur commerce et transactions internationales (+5,3 milliards).

Quant aux recettes non fiscales, elles ont été de 6,4 milliards FCFA (+24,3%). Pour ce qui est des dons, le rapport indique qu’"ils ont été mobilisés à hauteur de 36,9 milliards de FCFA à fin mars 2018, en augmentation de 13,00 milliards de FCFA par rapport à fin mars 2017".

Une progression due "exclusivement à la hausse des dons Programme de 13,7 milliards de FCFA. Les dons Projets ont connu quant à eux une légère baisse de 0,7 milliards de FCFA".

Par ailleurs, les dépenses totales et prêts nets cumulent à 462,6 milliards FCFA à fin mars 2018 contre 343,3 milliards de FCFA à fin mars 2017, soit une hausse de 119,3 milliards.