Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara décroche des pétrodollars à Doha

Alassane Ouattara en visite au Qatar

La visite d'Etat d'Alassane Ouattara au Qatar a été très fructueuse. Le Président ivoirien a pu bénéficier d'importants investissements pour l'industrialisation de la Côte d'Ivoire.

A Doha, Alassane Ouattara s'ouvre la voie de l'émergence 2020

Comme annoncé au récent Conseil des Ministres, Alassane Ouattara a effectué une visite d'Etat au Qatar, les 16 et 17 septembre derniers. A l’invitation de l'Emir de l’Etat du Qatar, Son Altesse Sheikh Tamim Bin Hamad AL-THANI, le président ivoirien s'est rendu à Doha à la tête d'une forte délégation composée entre autre de membres du gouvernement et d'hommes d'affaires ivoiriens.

L'agenda du chef de l'Etat ivoirien était on ne peut plus très chargé. Aussi, le Président de la République a eu un entretien avec l'Emir du Qatar au terme duquel six accords de coopération ont été signés, notamment dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, la promotion et la protection réciproque des investissements, la réglementation de l’utilisation de la main-d’œuvre ivoirienne dans l’Etat du Qatar, le transport maritime, le tourisme ainsi que les activités touristiques commerciales. Une Commission mixte de coopération a par ailleurs été instituée entre Abidjan et Doha.

Au pas de course, le premier citoyen ivoirien a également eu d'importantes rencontres, dès le dimanche, avec le secteur privé, avant de rencontrer, lundi, le Ministre qatari des Finances, Ali Sherif Al-Emadi, le Ministre de l’Energie et de l’Industrie du Qatar, Mohamed Saleh Al-Sada, et le Président du Fonds qatari pour le Développement, Khalifa Al Kuwari.

Au terme de toutes ces rencontres, de nombreux accords de coopération ont été signés avec les partenaires qataris en vue du financement de plusieurs projets d'infrastructures en Côte d'Ivoire.

La réalisation de ces projets permettra assurément à la Côte d'Ivoire de s'industrialiser davantage, car la transformation des matières premières agricoles, tel que le café, le cacao (dont la Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial), le coton, l'anacarde, favorisera la création de plusieurs milliers d'emplois. L'autoroute de contournement de la ville d’Abidjan, la construction et l’équipement de trois lycées de formation professionnelle et la construction de l’Université d’Abengourou sont également annoncées comme des projets prioritaires.

Pour le suivi de ces projets, une équipe d'experts détachée par le Président du Fonds qatari se rendra à Abidjan dans les meilleurs délais pour une étude minutieuse de la mise en œuvre de ces réalisations.

Dans le dernier virage qui mène à l'émergence de la Côte d'Ivoire à l'horizon 2020, le Président Alassane Ouattara s'est trouvé un partenaire solide qui pourra l'y accompagner.

Notons que le président ivoirien avait sollicité le lobbying de Nicolas Sarkozy, réputé pour ses parfaites entrées au palais de Doha, pour lui ouvrir les portes de ce riche Etat du Moyen - Orient.