Plateau : Comment Sawegnon a menacé un homme et sa fille de 5 ans

Fabrice Sawegnon menace d'abattre Eric Meresso Yao
Par Patrice Dama
Publié le 06 octobre 2018 à 10:04 | mis à jour le 13 octobre 2018 à 11:56

M. Fabrice Sawegnon, le candidat à la mairie du Plateau, aurait menacé d’abattre d’un pistolet M. Eric Meresso Yao, un automobiliste accompagné de sa fille de 5 ans dont il venait de percuter le véhicule. Celui qui est aujourd'hui candidat à la mairie du Plateau lui aurait plusieurs fois lancé "je vais t'abattre et ça ne va pas aller quelque part".

Plateau : Fabrice Sawegnon dans une nouvelle affaire

Revoilà le nom de Fabrice Sawegnon dans une nouvelle affaire judiciaire. Le candidat soutenu par le couple présidentiel Alassane et Dominique Ouattara aurait menacé, avec un pistolet, M. Eric Meresso Yao un samedi 6 mars 2010. Le plaignant, M. Yao, a finalement étalé son différent avec le Patron de Voodoo Group sur YouTube suite à l’absence de réaction de la justice ivoirienne sur ce dossier ainsi que l’arrogance dont verrait preuve le plus en vogue des communicants de Côte d’Ivoire.

Eric Meresso Yao est un père de 3 enfants comme il l’affirme lui-même. Au moment des faits, il explique qu’il rentrait chez lui en compagnie de sa petite fille de 5 ans lorsqu’à bord de son (4X4) Land Rover de couleur grise, M. Fabrice Sawegnon aurait éraflé la portière gauche de son véhicule, dans un embouteillage au niveau de la Riviera 2. Le publiciste n’aurait pas marqué d’arrêt pour constater les faits, ce qui a fâché M. Yao.

Le plaignant s’est alors énervé parce que dit-il, M. Sawegnon était au téléphone en pleine conversation. Malgré le choc, il n’aurait pas interrompu son échange téléphonique pour s’intéresser au dégât que venait de causer son véhicule. M. Eric Meresso Yao assume alors lui avoir lancé « Monsieur, ça ne va pas chez vous ? Vous égratignez la portière de ma voiture et vous continuez comme ça ? »

M. Fabrice Sawegnon lui aurait ensuite répondu « Espèce de connard, gare-toi je vais te boxer. »

Surpris par la réaction de celui qui se trouvera être M. Fabrice Sawegnon, il poursuit tout éberlué son chemin à cause de la présence de sa fille à ses côtés. Sauf que sur la voix qui mène à la Riviera Anono, au niveau du cimetière, il voit dans son rétroviseur le véhicule Land Rover toujours à ses trousses en plein phare cette fois. Le conducteur de ce véhicule lui barre brusquement la route pour l’obliger à marquer un arrêt.

La justice ivoirienne avec les plus riches ?

À sa descente de son véhicule, M. Yao se rend compte qu’il était plus grand que M. Fabrice Sawegnon avec une forte corpulence en plus. Et là, plutôt que de le boxer, le patron de Voodoo serait retourné dans son véhicule pour saisir son arme, un pistolet. Il lui braque ensuite l’arme sur la tempe en menaçant de l’abattre, tout ce triste spectacle devant sa fillette de 5 ans complètement choquée et en pleur.

M. Fabrice Sawegon lui multipliera les insultes rabaissantes, selon son récit, avant de monter un cran plus loin dans la violence. Tout en le tenant en respect avec son pistolet, M. Voodoo Group aurait commencé à le boxer au visage tout en le prévenant que sa réaction serait suivie d’un tir de pistolet, car lui dira-t-il « Moi je suis libre de faire feu parce que je suis en légitime défense...»

L'affaire que le plaignant a trainée dans plusieurs commissariats sans suite judiciaire serait sur le bureau du Procureur Adou Richard, lequel ne serait pas pressé non plus de lui donner une suite judiciaire, sans doute à cause des liens de Fabrice Sawegnon avec Alassane Ouattara, le Président de la Côte d'Ivoire, dont il est le communicant attitré.

Trouvez ci-dessous l’histoire complète entre le candidat à la mairie du Plateau M. Fabrice Sawegnon et M. Eric Meresso Yao.