Barkhane gagne à nouveau du terrain au sahel (Emmanuel Macron)

L'armée française engagée auprès du Mali selon Emmanuel Macron

Le chef de l’Etat français Emmanuel Macron, dont le pays est engagé contre le terrorisme au Sahel depuis 2014, notamment au Mali, à travers la Force Barkhane, a indiqué jeudi que "la force française gagne à nouveau du terrain", lors de sa présentation de vœux aux forces armées de France.

Emmanuel Macron rassure de l'efficacité du travail de l'armée Barkhane au Mali

"La France participe aux combats pour la paix au sahel, cette lutte est essentielle et dans toutes les zones, nos résultats ne cessent de s’améliorer. Nous gagnons peu à peu à nouveau du terrain", a fait savoir le président français ajoutant que son pays "ne faiblira pas face aux terroristes".

M. Macron a également indiqué que "dans ces dernières semaines les groupes islamiques radicaux qui embrigadent et serment la terreur dans le Sahel (Mali, Burkina, Niger, Mauritanie, Tchad) ont été profondément affaiblis" et cela "grâce à l’action permanente de Barkhane et le soutient des alliés.

"Les prochaines semaines seront décisives" dans les combats, a martelé le président français qui ambitionne "porter les armées sahéliennes à un niveau de compétence devant leur permettre de repousser la menace djihadiste".

Poursuivant, le chef de l’Etat s’est réjouit que "l’aide financière internationale promise aux pays du G5 sahel qui a commencé à se concrétiser", estimant que "désormais la force du G5 Sahel est prête à mener de véritables opérations".

En décembre 2018, Emmanuel Macron recevant son homologue burkinabé Rock Christian Kaboré à l’Elysée a assuré que la France restera "engagée (aux côtés des pays du G5 Sahel) jusqu'à ce que la victoire soit complète contre les djihadistes".