Côte d’Ivoire : Guerre ouverte entre Guillaume Soro et ses ex-alliés du RHDP

Guillaume Soro est très remonté contre ses ex-camarades du RHDP
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 20 février 2019 à 13:46 | mis à jour le 20 février 2019 à 16:02

L’idylle a laissé place aux invectives entre Guillaume Soro et ses ex-alliés du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), une semaine après la démission de l’ancien patron des Forces nouvelles de la tête du Parlement ivoirien.

Guillaume Soro et ses ex-alliés du RHDP se tirent là-dessus

Guillaume Soro est très en colère contre ses anciens camarades du RHDP. Et ses dernières sorties dans la presse ne sont du tout pas de nature à calmer l'amosphère. Ce, mardi 19 février 2019, alors qu’il recevait une délégation de la communauté Atchan d’Abatta (Bingerville), l’ancien patron du parlement ivoirien n’a pas mâché ses mots pour dénoncer certains abus du pouvoir en place.

« Quand on est au pouvoir, ce n’est pas pour créer des problèmes aux gens (...) quand on est au pouvoir, on doit être humble. On n’utilise pas le pouvoir pour écraser ses concitoyens, mais pour résoudre les problèmes de ses concitoyens », Guillaume Soro dénonçait ainsi des menaces que feraient subir des dirigeants du pouvoir sur certains de ses proches.

Les dés sont jetés et l’ancien dauphin du président Alassane Ouattara a décidé de ne plus se taire. Lui, qui estime ne plus être astreint au devoir de réserve. « Je vais tout dire. Je suis libre maintenant, je vais parler », a prevenu le député de Ferkéssédougou.

Il n’est un secret pour personne que Guillaume Soro a des ambitions présidentielles. Et le Rhdp du président Ouattara, l’ex-secrétaire général des FN, n’en veut pas. Toute chose largement suffisante pour susciter la colère de ses ex-camarades, restés fidèles au camp présidentiel. Allant jusqu’à organiser, selon Soro, des campagnes de dénigrement contre sa personne.

« Si Guillaume Soro vous appelle à une réunion, ce n’est pas la peine d’y aller. Il n’est plus avec nous, il est dans l’opposition…», a déclaré aux populations de Bouaké, l’honorable Bema Fofana, l’un de ses ex-collaborateurs de la rébellion du MPCI. Pour le Député de Bouaké, Guillaume Soro ne « pèse rien », dans sa circonscription. « Nous à Bouaké, on connaît son poids. Même s’ils font croire qu’ils ont des gens. Mais ils n’ont rien ici. On se connaît ici à Bouaké. Qu’est-ce qu’ils nous ont apporté à Bouaké ? Rien », a-t-il estimé.



Les commentaires
Prochainement disponible...