Côte d'Ivoire : Accueil "présidentiel" pour Guillaume Soro dans le nord

Accueil présidentiel de Guillaume Soro dans le nord du pays
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 23 février 2019 à 09:42 | mis à jour le 23 février 2019 à 09:49

C'est dans une véritable liesse populaire que Guillaume Soro a été accueilli dans le nord du pays ce jeudi. Cette symbiose éloquente entre les populations du nord et l'ancien président de l'Assemblée nationale est de nature à troubler le sommeil de ses anciens camarades du RHDP unifié.

Guillaume Soro bouscule le RHDP unifié dans son bastion au nord

Le divorce est totalement consommé entre Guillaume Soro et le camp présidentiel. Après avoir "libéré le tabouret" comme injonction lui avait été faite, le natif de Diawala ne se sent donc plus astreint à un devoir de réserve. Aussi, après la mise en place du Comité politique, Bogotta a décidé de se lancer à l'assaut des Ivoiriens afin de prendre part au débat politique. Mais bien avant d'entamer ses activités, Soro Kigbafori Guillaume a entrepris d'effectuer une tournée dans le nord, précisément chez lui à Ferkessédougou, histoire de « s’incliner sur la tombe de mes parents et ensuite échanger avec la chefferie », se justifie-t-il.

Toutefois, avant de prendre la route du Nord ivoirien, Soro avait mis sur pied un comité d'organisation piloté de main de maître par Ouattara Alain Blidia, Maire de la ville de Ferkessédougou. La mobilisation était donc à son comble et les populations étaient conditionnées pour réserver un accueil des plus chaleureux au « fils du pays ». A Niakaramadougou, à Tafiré ou même à Ferkessédougou, les populatons scandaient « Prési, Prési, Prési... » en escortant au pas de course, le cortège du « fils prodige ».

Fier de l'accueil triomphal à lui réservé par cette population nordiste qui le considère toujours comme leur « sauveur », l'ancien leader des Forces nouvelles (FN, ex-rébellion) s'est exclamé sur son compte Twitter : « Regardez bien ces photos. Si j’étais encore président de l’Assemblée nationale, il me serait interdit de saluer les populations ainsi. J’ai été sermonné, lors d’une même scène à Agboville. Les thuriféraires ont vite fait de le rapporter et de conclure que je me comportais comme un président de la République. »

Même si la nouvelle posture adoptée par Soro Guillaume ne trouve pas l'assentiment de la majorité des nordistes pour l'instant, il n'en demeure pas moins que la population qui est massivement sortie pour lui dérouler le « tapis rouge » inquiète au sein du RHDP unifié. Et ce, d'autant plus que le septentrion ivoirien était jusque-là la chasse gardée du camp présidentiel. Ce bastion pourrait donc être fortement divisé par un autre fils du nord qui y compte de plus en plus de soutiens à l'approche de la Présidentielle 2020.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Dj Arafat: Le medecin de la clinique explique tout sur sa mort