Côte d'Ivoire : Mamadou Touré sans pitié pour Guillaume Soro

Mamadou Touré
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 11 mars 2019 à 09:18 | mis à jour le 11 mars 2019 à 09:31

L'escalade verbale se poursuit entre Guillaume Soro et ses anciens alliés du RHDP unifié. Le ministre Mamadou Touré, dans un post sur sa page Facebook, a jugé l'ancien chef du Parlement de pas trop sincère.

Mamadou Touré "Guillaume Soro n'est pas sincère"

Depuis sa démission forcée de la Présidence de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro s'est lancé dans une opération de défiance du camp présidentiel. « J'ai laissé le tabouret pour aller chercher le fauteuil », a-t-il lancé ce 8 février, jour où il a quitté le perchoir. Il a, dans la foulée, créé le Comité Politique (CP), organe avec lequel il entend participer activement au débat politique.

Et depuis, il fait le tour de certaines personnalités ivoiriennes et des populations pour s'expliquer sur ce qui s'est réellement passé. Indiquant qu'il n'est plus astreint au devoir de réserve, c'est donc un ancien Président de l'Assemblée nationale qui se prononce sans tabou, ni faux-fuyant sur certains sujets brûlants de l'actualité socio-politique. Ne manquant pas d'écorcher le Président Alassane Ouattara dans ses propos.

Le Député de Ferkessédougou se présente par ailleurs comme un homme de conviction. Et à ce titre, il dit ne pas accepter les pressions « éhontées » du pouvoir pour le faire adhérer au RHDP unifié. Voilà pourquoi il a préféré partir pour garder sa dignité et sa liberté.

Mais ses propos ne sont pas du tout bien perçus par la majorité présidentiel. Dr Youssouf Soumahoro, président du Mouvement « Horizon RHDP notre héritage » pouvait alors s'exclamer : « Guillaume Soro parle trop! ».

Mamadou Touré, a quant à lui, mis en garde contre cette manie de l'ancien leader des Forces nouvelles (FN, ex-rébellion) de « débiner » sur les autorités ivoiriennes. « Ne croyez pas en Soro Guillaume, car il n'y a pas de sincérité dans ce qu'il veut vous faire croire », a lancé sur les réseaux sociaux le ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes. Puis, il ajoute : « Qu'il sache qu'on ne change pas de position parce qu'on recherche le fauteuil présidentiel. »

Cette mise en garde pourra-t-elle freiner Guillaume Soro dans son élan ? Ou même remettre en doute ses propos vis-à-vis de ceux qui l'écoutent ?