Burkina : Diabré et Aristide Ouedraogo n’excluent pas une alliance à la présidentielle de 2020

Diabré et Aristide Ouedraogo
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 28 mars 2019 à 00:04 | mis à jour le 28 mars 2019 à 00:04

Les opposants burkinabés Zéphirin Diabré, président de l’Union pour le changement (UPC) et Aristide Ouedraogo, leader du Front patriotique pour le renouveau (FPR), se sont rencontrés mercredi à Ouagadougou au cours d’un tête-à-tête, laissant ainsi entrevoir la possibilité d’une alliance dans la perspective de la présidentielle de 2020.

Aristide Ouedraogo et Diabré nourrissent une alliance en 2020

Le chef de file de l’opposition au Burkina, M. Diabré, à la tête d’une délégation de son parti, est arrivé vers 10H00 (GMT et locale) au siège du FPR où il a été accueilli à l’entrée par son président Aristide Ouedraogo.

Après un entretien, à huis-clos, d’environ une heure, les deux hommes se sont prêtés aux questions des journalistes pour décliner le sens de leur rencontre.

“Nos deux partis ont une vision pour ce pays qui est qu’il faudrait que très rapidement que les burkinabés acceptent le chemin du changement, de la vraie alternance, du vrai changement. Comme nous partageons cet objectif qui est commun, il va de soi que nous devons menez le combat ensemble’’, a déclaré M. Diabré.

“Nous sortons renforcés de cette visite. Un renforcement qui se veut dynamique et très stratégique’’, a ajouté pour sa part M. Ouedraogo.

Interrogé sur l’éventualité d’une alliance formelle entre les deux formations politiques à la présidentielle de 2020, il a indiqué qu’il n’y avait “encore rien d’officiel’’ pour le moment, assurant que les directions y travaillaient.

Concernant la future nouvelle constitution, M. Ouedraogo a affirmé la position de son parti “ne saurait diverger de celle’’ de toute l’opposition.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus