Burkina Faso: Santé, les syndicats annoncent une grève de 72 h

Le Burkina Faso menacé par une grève des agents de la santé
Par K. Richard Kouassi
Publié le 07 mai 2019 à 20:32 | mis à jour le 07 mai 2019 à 20:32

Au Burkina Faso, les syndicats de la santé annoncent une grève de 72 heures allant du mercredi 22 au samedi 25 mai 2019. Ils ont adressé un préavis de grève aux autorités burkinabè.

Le Burkina Faso sous la menace d'une grève des agents de santé

Après la marche de protestation des avocats, le lundi 29 avril 2019, le pays des hommes intègres risque de connaître d' autres heures chaudes. Ce sont au total quatre syndicats du domaine de la santé qui ont cosigné le communiqué dit "d'avertissement" adressé aux autorités du Burkina Faso. Il s' agit du Syndicat des médecins du Burkina (SYMEB), du Syndicat des sages-femmes et maïeuticiens et accoucheuses du Burkina (SYSFMAB), du Syndicat autonome des infirmiers et infirmières du Burkina (SAIB) et du Syndicat des travailleurs de l’ administration hospitalière et des services de santé (SYNTAHSS).

Les syndicats affirment avoir "fait montre d’une patience légendaire dans l’attente de reformes structurantes du secteur de la santé dont, l’une des plus attendues est la mise en œuvre de la Fonction publique hospitalière" depuis novembre 2015. Un travail consensuel a réuni la présidence du Burkina Faso, le ministère de la Santé, celui de l' Economie, des Finances et du développement, mais aussi le département de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale ainsi que des syndicats de la santé.

Selon le communiqué livré par les syndicats, un avant-projet de loi a été introduit en Conseil des ministres. Ce projet de loi a été adopté "par le Conseil des ministres et transmis à l' Assemblée nationale", lit-on dans la note. À l' unanimité, la loi a été votée et adoptée par les députés, le 19 décembre 2019.

Après le vote de la loi, le gouvernement, à travers le ministre de la Santé, a signifié aux syndicats que la mise en œuvre effective commencerait en juin 2018. Dans la foulée, un protocole d’accord fut adopté entre le Premier ministre et les syndicats de la santé le 31 janvier 2018 sur les grilles indemnitaires et indiciaires.

Les syndicats mettent en garde

Face au retard dans l' application du protocole d' accord, le 22 avril 2019, les syndicats ont adressé une note au président du Burkina Faso "sur la nécessité et l' urgence d' avancer vers l' application effective de la loi 057 ainsi que des accords signés". En raison du silence des autorités burkinabè et aux réticences des premiers responsables du secteur de la santé, les syndicats annoncent une grève d'avertissement de 72 heures du mercredi 22 mai 2019 à 7 heures au samedi 25 mai 2019 à 6 heures 59.


"Cette grève sera suivie d’ une suspension des activités de routine du lundi 27 mai 2019 à 07 h au vendredi 31 mai à 19 h pour exiger des réponses concrètes et diligentes", précisent les syndicats. Ils réclament, entre autres, l’adoption sans délai des textes règlementaires sur l’AGSP en Conseil des ministres et leur mise en application pour son opérationnalisation diligente ; la prise sans délai des actes réglementaires de reversement des contractuels propres et des fonctionnaires détachés avec l’ ensemble des mesures d’ accompagnements nécessaires; l’ implication de tous les syndicats de la santé dans l’ élaboration des textes règlementaires relative à la Loi 057 comme le dispose le protocole d’accord.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp