Côte d'Ivoire: La surprenante déclaration de Bictogo

Adama Bictogo, cadre du RHDP
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 15 mai 2019 à 19:00 | mis à jour le 15 mai 2019 à 19:00

Adama Bictogo, cadre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a fait une surprenante déclaration, le vendredi 10 mai dernier en décidant de renoncer au concept ''liberer le tabouret", dont-il a fait la promotion à l'approche du premier congrès extraordinaire de son parti le RHDP.

Bictogo renonce au concept "liberer le tabouret"

"J’avais fait une tournée à Touba et dans d’autres localités où j’ai demandé aux gens de libérer le tabouret. Aujourd’hui, il n’est plus question de libérer le tabouret ", a déclaré M. Bictogo devant les fidèles musulmans de la ville d'Agboville. Un revirement aussi supprenant quand l'on sait que M. Bictogo était intransigeant quant-il s'est agi d'exiger la démission de Guillaume Soro de la tête de l'Hémicycle ivoirien.

"Quand le congrès finit le 26 janvier, le 27 janvier, tu n’es pas RHDP tu le libères le tabouret. Tu es député, mais dès lors que tu es président d’institution si tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret, tu es sénateur, tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret, tu es conseiller économique, tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret. C’est ça la clarification", avait scandé haut et fort l'homme d'affaire lors d'une conference de presse en decembre dernier tenant lieu des préparatifs du 1er congrès extraordinaire du RHDP, le 26 janvier dernier.


Guillaume Soro et plusieurs cadres de l'opposition, ex-alliés du RHDP, qui hésitaient à se determiner sur leur volonté à adhérer ou non au RHDP, avait payé les frais de leurs hésitations. Ex-ministre de l'intégration africaine, le député d'Agboville, reste parmi tant d'autres, l'un des fervents defenseurs de la politique économique et sociale du chef de l'Etat Alassane Ouattara. Il s'est assigné la mission de mobiliser le maxmum d'électeurs devant garantir à son parti la victoire au scrutin présidentiel de 2020. Fidèle musulman, M. Bictogo a gratifié la communauté musulmane de sa circonscription, à l’occasion du Ramadan 2019, comme il est de coutume, de dons en vivres et non vivres, vendredi 10 mai 2019 à la grande mosquée, et à sa résidence au quartier ‘Lycée’ d'Agboville.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp