Côte d'Ivoire :Bruno Koné traite les rivaux du RHDP "d'amnésiques"

Bruno Koné sort les griffes contre les rivaux de Ouattara
Par K. Richard Kouassi
Publié le 14 mai 2019 à 16:40 | mis à jour le 14 mai 2019 à 16:40

Bruno Koné est décidé à ne plus ménager les détracteurs d'Alassane Ouattara. L'ancien porte-parole du gouvernement a sorti les griffes contre ceux qu'il traite de "vendeurs d'illusion", les renvoyant à leur copie.

Bruno Koné sort les griffes

Bruno Koné était à l'investiture de Djama Dibi Antoine, coordonnateur du mouvement Générations gagnantes pour les villages Atchan, le samedi 11 mai 2019. Au cours de la cérémonie qui s'est déroulée à Cocody, précisément au stade d'Anono, le ministre de la Communication, du Logement et de l'urbanisme a bandé les muscles contre les délateurs du chef de l'Etat. L'ancien détenteur du portefeuille de la Poste et de l'Économie numérique a tenu des propos très acerbes contre les adversaires d'Alassane Ouattara.

"Evitons donc les pièges de la division que certains politiciens veulent nous tendre, et faisons confiance aux Ivoiriens. Faisons confiance aux Ivoiriens, le moment venu, ils sauront renvoyer à leur copie, tous les vendeurs d'illusions. Ils se connaissent", a soutenu Bruno Nabagné Koné.

Dans son intervention, le natif de Kouto (Nord de la Côte d'Ivoire) a fait savoir que quand le moment sera venu, les Ivoiriens "sauront renvoyer à leur copie, tous les amnésiques qui oublient subitement leur passé ; passé pourtant récent. Ils sauront renvoyer tous ceux qui passent leur temps à additionner ce qui n'est pas fait".

Bruno Koné reste convaincu que "comptabiliser ce qui n'est pas fait" n'est pas une "vision politique". "Nous venons de loin, de très loin, et aujourd'hui, le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, Ndlr) qui gouverne ce premier, premier parti politique de Côte d'Ivoire, au nombre d'élus, de militants, de sympathisants, a décidé de faire en sorte que ce qui a commencé en 2011 ne s'arrête pas après 2020. C'est le défi auquel nous sommes tous confrontés aujourd'hui", a-t-il ajouté.


Ces propos de Bruno Koné sont sans doute une réponse voilée à Guillaume Soro qui séjourne actuellement dans le Nord du pays. L'ex-président de l'Assemblée nationale a entamé une tournée au cours de laquelle il dénonce la pauvreté et l'absence d'infrastructures qui frappent les populations. La tournée du député de Ferké avait déjà suscité la réaction de certains cadres de la coalition au pouvoir. Il est clair que la récente sortie de Bruno Koné n'est pas la dernière du genre.