Côte d'Ivoire : Charles Blé Goudé "Je veux parler avec Macron..."

Interview de Charles Blé Goudé sur france 24
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 05 juin 2019 à 10:30 | mis à jour le 05 juin 2019 à 12:14

Lors d'une interview exclusive accordée à France 24, Charles Blé Goudé a livré son opinion sur la Côte d'Ivoire, ainsi que son ambition qu'il a pour son pays. L'ancien leader de la galaxie patriotique souhaite également engager des discussions avec les autorités françaises pour aplanir nos divergences.

Charles Blé Goudé, ses ambitions pour la Côte d'Ivoire

Libéré sous conditions, le 1er février 2019, Charles Blé Goudé vit dans un complexe hôtelier, à La Haye, attendant que le greffe de la Cour pénale internationale (CPI) lui trouve un pays d'accueil. N'empêche que l'ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo continue de recevoir parents, amis et connaissances pour parler de la vie de la Côte d'Ivoire.

Ce mardi 04 juin, le leader du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP) a accordé une interview à une télévision française. Lors de ces échanges, CBG a livré sa nouvelle offre politique pour son pays. Ne cachant pas son « ambition de diriger un jour la Côte d'Ivoire », l'ancien pensionnaire du pénitencier de Scheveningen indique qu'il faudra travailler à la réconciliation nationale, et surtout à extirper du paysage politique ivoirien tous les facteurs qui pourraient à nouveau engendrer des conflits. D'autant plus que les récents affrontements intercommunautaires n'augurent pas d'un lendemain meilleur pour le pays.

Charles Blé Goudé souhaite donc rentrer au bercail pour participer activement à la construction de cette nouvelle société ivoirienne qu'il appelle de tous ses voeux. Laissant toutefois la procédure judiciaire engagée contre lui devant la CPI suivre son cours.

Accusé à tort ou à raison d'être un anti-français, l'ancien général de la rue a tenu à lever toute équivoque dans ses relations avec la France. « Je veux parler avec les autorités françaises de la vie, de l’avenir de la Côte d’Ivoire et des relations franco-ivoiriennes. Je ne veux pas m’attarder sur tout ce qui est mortifère. On ne va pas se lancer la balle de ping-pong », a-t-il déclaré, avant d'ajouter : « La relation entre la France et la Côte d’Ivoire, ce n’est pas moi qui l’ai bâtie. Ce sont des relations historiques. Aujourd’hui, je suis content que ce soit quelqu’un de ma génération qui est à la tête de l’État français. »

Poursuivant, le ministre Charles Blé Goudé manifeste sa volonté de discuter avec le président Emmanuel Macron pour bien définir les relations entre la France et la Côte d'Ivoire : « Le président français à 40 ans, j’en ai 47. Il est mieux placé pour me comprendre. Nous sommes une génération qui ne demande qu’à être écoutée. Nous voulons des rapports gagnant-gagnant. Tout le monde est le bienvenu en Côte d’Ivoire. Je ne veux pas que la France parte de la Côte d’Ivoire. Je veux que la France soit en Côte d’Ivoire et qu’elle prenne en compte les intérêts des Ivoiriens, autant qu’elle prend en compte les intérêts des Français. Je veux ces rapports gagnant-gagnant et un respect entre États. C’est tout ce que j’ai demandé. Et je ne crois pas que cela est synonyme d’être contre la France. Non, je ne suis pas anti-français. »



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Eudoxie Yao tabassée en France, ce qu'il s'est passé
04