Côte d’Ivoire: APF, Ouattara va faire de Guillaume Soro un héros

''Guillaume Soro, un héros des libertés''?

Guillaume Soro est en passe de devenir un héros dans la crise qui l’oppose à Amadou Soumahoro, Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Crise relative à la présidence de l’Assemblée parlementaire francophone (APF).

Mamadou Traoré explique les enjeux de la bataille pour la présidence de l’APF pour Guillaume Soro

Chers tous, comme promis hier, j'ai décidé de faire un post sur le coup d'État que le RHDP veut perpétrer contre Guillaume Soro à la tête de l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie. Mon ami et frère, mon compagnon de tous les jours, Konaté Zie fera une vidéo pour dénoncer cette tentative de coup d'État contre Guillaume Soro. Il est bon de savoir que lorsque Guillaume Soro a été élu 1er Vice-président de l'APF en 2017 au Luxembourg, il l'a été intuitu personae.
Ça veut dire en termes clairs et simples que sa candidature n'a été portée ni par la section ivoirienne de l'APF ni par sa section africaine. Il a été candidat avec son statut de député et non avec son statut de Président de l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire.


Et il n'a pas encore démissionné de son statut de député de la nation. Il est bon de savoir, selon les textes de l'APF, que seul son 1er Vice-président succède au Président sortant de cette institution. Amadou Soumahoro n'étant ni membre de la section ivoirienne ni membre de la section africaine au regard des textes, ni même membre du bureau de l'APF à plus forte raison 1er Vice-président, car le renouvellement de ces sections et du bureau ne se fera qu'en Juillet 2019, il ne peut prétendre occuper le poste de Président de l'APF. Si par extraordinaire cela devrait arriver, et j'en doute, ce sera le discrédit total qui sera jeté sur cette institution et par ricochet sur la francophonie.


Et je ne crois pas que l'organisation de la francophonie acceptera de perdre sa crédibilité à cause d'Amadou Soumahoro et même de son mandant. Si par extraordinaire, l'APF faisait invalider la candidature et la désignation de Guillaume Soro comme Président de cette institution, elle lancerait un message fort aux Assemblées Nationales des pays francophones. Ce message sera le suivant :"Députés de tous les pays francophones, sachez que dorénavant, l'APF qui avait pour mission de défendre l'indépendance parlementaire vis à vis de l'exécutif, accepte désormais que le pouvoir exécutif s'immisce dans la gestion du pouvoir législatif. 
Députés des pays francophones, soumettez vous dorénavant au dictat de l'exécutif ".

''Guillaume Soro, un héros des libertés''

Et après ce message, la Cote d'Ivoire rentrera dans l'histoire de la francophonie de la plus mauvaise manière car c'est à travers elle que l'indépendance du pouvoir législatif sera violée dans le monde francophone. Ainsi, la Côte d'Ivoire occupera sûrement avec fierté le rang de la plus grande dictature de l'espace francophone. Et Guillaume Soro rentrera dans l'histoire de la francophonie comme étant la première victime de la dictature de l'exécutif sur le législatif dans l'espace francophone. 
Ça fera de lui un héros des libertés.

Un Che Guevara des temps modernes. 
Et c'est bon pour lui en 2020.
 Et s'il est élu en Juillet 2019 comme Président de l'APF, c'est encore mieux pour lui.
 Dans tous les cas, il y a deux cas. 
S'il est élu, c'est bon pour lui.
 Si par extraordinaire il n'est pas élu, c'est bon pour lui.
 Les adversaires de Guillaume Soro, ayez le moral. 
L'homme là, c'est pas l'homme. C'est génie. Voir Guillaume Soro en compagnie des membres du bureau de l'APF présage qu'il se passera de bonnes choses pour lui en Juillet 2019 à Abidjan où il sera élu Président de l'APF. Après avoir violé la séparation des pouvoirs législatif et exécutif, la Côte d'ivoire veut exporter à la francophonie sa triste expérience. Je pense que les démocrates des pays francophones ne l'accepteront pas.


La marche des ivoiriens en France contre cette violation de la séparation de ces pouvoirs est une signal fort lancé aux pays francophones. Et je ris aux éclats quand je vois certaines publications des cyber-activistes du RDR annoncer fièrement qu'Amadou Soumahoro serait devenu le nouveau Président de l'APF en ignorance totale des textes qui régissent cette institution. Ça fait vraiment pitié !