Côte d'Ivoire: Henri Konan Bédié force la main à Laurent Gbagbo

Rencontre Henri Konan Bédié-Laurent Gbagbo: un buzz pour faire peur à Ouattara?
Par David Yala
Publié le 13 juillet 2019 à 09:00 | mis à jour le 13 juillet 2019 à 09:00

La rencontre annoncée en grande pompe entre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo à Bruxelles en ce début du mois de juillet 2019 n’a toujours pas encore eu lieu.

Rencontre Henri Konan Bédié-Laurent Gbagbo: un buzz pour faire peur à Ouattara?

En séjour à Paris depuis plus d’une semaine, Henri Konan Bédié avait, dans son agenda, une rencontre prévue avec l’ancien prisonnier de la Cour pénale internationale (CPI), Laurent Gbagbo, dans sa résidence de Bruxelles où il réside depuis sa sortie de prison. Annoncée à grand renfort publicitaire par les sbires du « Sphinx de Daoukro », la fameuse rencontre initialement prévue pour la première semaine de ce mois de juillet ne s’est toujours pas encore tenue. Et pourtant, elle semblait si bien calée.

A son arrivée le 02 juillet 2019 à Paris, Henri Konan Bédié avait livré un pan de ce pourquoi il tenait coûte que coûte à rencontrer Laurent Gbagbo. « Nous avons l’obligation de rendre aux Ivoiriens leur pays et c’est dans cette optique que je compte rendre visite à mon petit-frère Laurent Gbagbo », avait-il déclaré. Mais presque deux semaines après, toujours rien du côté de Bruxelles. Bédié et Gbagbo ne se sont pas encore rencontrés. Dans les états majors de chaque camp, c’est motus et bouche cousue.

Tout se passe comme si Henri Konan Bédié était en train de forcer la main à celui qu’il a traité ‘’imbécile heureux’’ lorsqu’il était encore au pouvoir. Le PDCI dont le secrétaire exécutif, Maurice Kakou Guikahué, a été reçu récemment à Bruxelles, et qui a donné l’information de la rencontre entre ces deux leaders politiques, reste muet sur la date de cette rencontre pourtant très attendue. Au Front populaire ivoirien (FPI), parti fondé par Laurent Gbagbo lui-même, personne ne veut en parler.

Contacté pour qu’il en dise plus sur la rencontre Bédié-Gbagbo, ce cadre du FPI qui a voulu garder l’anonymat répond: « Le Président Gbagbo est libre de recevoir qui il veut quand il veut », dit-il. Puis de jeter la confusion: « Si jamais, il (Gbagbo) le (Bédié) reçoit, tout compte fait, vous serez informé ». Une réponse on ne peut plus ambiguë qui n’infirme ni ne confirme la rencontre de Bruxelles. Alors question. En annonçant trompette et tambour battant la rencontre entre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, le PDCI a-t-il voulu susciter le buzz pour faire peur à son ex allié Alassane Ouattara, Président du RHDP parti unifié?

Rien n’est moins sûr! Quoi qu’il en soit, il est de plus en plus question d’un rapprochement entre Laurent Gbagbo et son ancien rival Henri Konan Bédié dans le cadre d’une plateforme politique de l’opposition ivoirienne visant à mutualiser leurs efforts en vue de la reconquête du pouvoir en 2020. Mais la flopée de nuages qui gravitent autour de cette rencontre de Bruxelles ne donne pas bon signe. Mais croisons les doigts!