Côte d'Ivoire : RHDP, le torchon brûle entre Ouattara et Mabri

RHDP unifié, Mabri Toikeusse encore sur la sellette

Le torchon brule entre Ouattara et Mabri Toikeusse
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 09 juillet 2019 à 13:53 | mis à jour le 09 juillet 2019 à 14:02

Albert Mabri Toikeusse pourrait à nouveau être éjecté du navire RHDP unifié. Cette éviction serait consécutive à ses profondes dissensions avec le Chef de l'Etat Alassane Ouattara, président du parti présidentiel.

RHDP unifié, Mabri Toikeusse encore sur la sellette

À la faveur des élections législatives de décembre 2016, Albert Mabri Toikeusse et Gnamien Konan avaient été limogés du gouvernement pour leur refus de s'aligner derrière le candidat RHDP dans certaines circonscriptions électorales. Le président de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI) a par la suite réintégré l'équipe gouvernementale en qualité de ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Mieux, il est le Vice-président du RHDP unifié.

Mais les ambitions présidentielles de Mabri Toikeusse pourraient à nouveau créer le clash entre lui et le président Ouattara. À en croire certains de ses proches, le président du Conseil régional du Tonkpi entend se porter candidat à la prochaine élection présidentielle de 2020. Soit pour le RHDP unifié ou au compte de son parti, l'UDPCI. Mais tout porterait à croire que le camp présidentiel a un tout autre schéma.

Mabri Toikeusse l'avait si bien perçu qu'il militait pour la subsistance de son parti en dépit de la création du parti unifié. Il s'était d'ailleurs fait remonter les bretelles par le Président Alassane Ouattara à quelques jours de la tenue du Congrès constitutif du RHDP unifié, le 26 janvier dernier. À moins de 16 mois du scrutin présidentiel, les tensions entre alliés du pouvoir sont à nouveau en train de réapparaître au sommet de l'État. Le président Ouattara pourrait par conséquent émonder le camp présidentiel afin de s'assurer de la fidélité de tous ceux qui se sont déclarés comme appartenant à la majorité.

Nous apprenons donc qu'El-Hadj Abdallah Albert Toikeusse Mabri pourrait non seulement sortir de l'équipe gouvernementale, mais bien plus, être radié du RHDP unifié. L'ancien maire de Man, Albert Flindé, s'est d'ores et déjà posé en adversaire de Mabri dans l'ouest montagneux, ratissant sur le terrain au nom du parti présidentiel.


L'on pourrait donc affirmer, sans risque de se tromper, que les carottes sont quasiment cuites pour Mabri au RHDP.



Facebook
Twitter
email
tel