Réforme de la CEI : Samba David chez Guikahué pour lancer le combat

Samba David « Cette CEI doit être réformée »

Samba David chez Guikahué pour lancer le combat de la CEI
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 12 juillet 2019 à 12:51 | mis à jour le 12 juillet 2019 à 13:16

Samba David entend organiser un sit-in devant le siège de la Commission électorale indépendante, le 23 juillet prochain, pour exiger la réforme de l'institution électorale. Le leader des indignés de Côte d'Ivoire est, pour ce faire, allé prendre les bénédictions de Maurice Kakou Guikahué.

Samba David « Cette CEI doit être réformée »

Le gouvernement ivoirien a adopté en Conseil des ministres le projet de loi portant réforme de la Commission électorale indépendante. Mais ce texte de loi ne trouve pas l'assentiment d'une grande partie de l'opposition, ainsi que de la société civile qui entendent protester vigoureusement. C'est dans cet élan que Douyou Nicaise, plus connu sous le nom de Samba David, a décidé de faire le siège des locaux de l'institution dirigée par Youssouf Bakayoko.

Ce jeudi, le président de la Coalition des indignés de Côte d'Ivoire (CICI) est donc allé, à la tête d'une forte délégation, rencontrer le Professeur Maurice Kakou Guikahué, Secrértaire exécutif du parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) afin de lui faire part de sa vision de marcher sur le siège de la CEI.

« Nous sommes venus vous dire que nous refusons que le peuple paye encore un lourd tribut lors des élections. Nous voulons que nos jeunes générations assistent pour une première fois en Côte d'Ivoire à une passation de charges entre un président sortant et un président entrant. Et la commission indépendante électorale est accusée d'être à la base des différentes crises dans notre pays », a-t-il exposé ses motivations, avant d'ajouter :

« Alors nous disons que cette CEI doit être réformée. Pour nous, une véritable réforme de la CEI s'impose. La réforme est bien différente de la recomposition et nous disons qu'il faut réformer cette institution afin d'éviter que les résultats des élections ne souffrent d'aucune contestation. »

Poursuivant, Samba David a lancé l'invitation au lieutenant d'Henri Konan Bédié : « Notre mission en tant que société civile étant de porter la voix des sans voix, nous sommes venus échanger avec vous sur la question de la neutralité de la CEI, car le peuple a trop souffert des différentes crises dans notre pays et nous avons décidé de tenir un sit-in devant le siège de la CEI le 23 juillet 2019, et nous vous y invitons à être à nos côtés réclamer la réforme de la CEI. »


Répondant à cette sollicitation, l'ancien ministre de la Santé a déclaré : « Nous sommes en phase avec votre combat... Nous sommes entièrement d'accord avec vous sur la question de la réforme de la CEI. » Les jours prochains s'annoncent donc très décisifs entre pouvoir et opposition à propos de la réforme de la CEI.