Niger : Grand soulagement pour Orange, le Français peut partir

L'entreprise française était à la recherche d'un repreneur après avoir annoncé qu'elle comptait quitter le pays.

Orange a trouvé repreneur au Niger.
Par Ange Atangana
Publié le 25 août 2019 à 17:51 | mis à jour le 25 août 2019 à 17:51

En difficulté au Niger, le célèbre opérateur français Orange s’apprête à quitter le pays. L’entreprise était à la recherche d’un repreneur pour cesser définitivement ses activités.

Orange a trouvé un repreneur au Niger et peut (enfin) plier bagages.

Cette fois, Orange semble bien partie pour quitter le Niger. Selon plusieurs sources locales, la filiale nigérienne de l’entreprise française a trouvé un repreneur. Alors que Telecel Group était bien partie pour reprendre les parts de l’opérateur français, c’est finalement Rimbo Holding qui va prendre les rênes.

Il s’agit d’une société détenue par l’homme d’affaires Mohamed Rhissa, lui-même actionnaire majoritaire local à Orange Niger. D’après La Tribune Afrique, l’entrepreneur nigérien s’est allié au Malien Moctar Tchiam, également actionnaire minoritaire de la filiale locale de l’opérateur français. Les deux hommes d'affaires ont doublé Telecel Group alors que ce dernier avait déjà conclu un accord de principe avec l’opérateur.

Rimbo Holding devra relever l’entreprise qui croupit sous le poids des dettes au Niger. Celles-ci sont estimées à 70 milliards de francs CFA. Un conflit l’oppose même au fisc nigérien qui lui réclame 22 milliards de francs CFA, ce qui représente plus de 50% de son chiffre d’affaires dans le pays. Les repreneurs d’Orange sont actuellement en négociations avec plusieurs créanciers dont des banques pour renflouer les caisses.

La question de la succession de l’opérateur français réglée, il faudra également s’occuper des 530 salariés de l’entreprise dans le pays. Mardi, 388 d’entre eux ont d’ailleurs organisé une grève pour réclamer « la reprise des négociations portant sur la révision d'un accord salarial ».



Articles les plus lus