Foot : Le Wydad Casablanca relance son bras de fer contre la CAF

Nouveau rebondissement dans la finale retour de la Ligue des champions africaine.

Le Wydad Casablanca ne lâche pas la CAF.
Par Ange Atangana
Publié le 18 septembre 2019 à 17:47 | mis à jour le 18 septembre 2019 à 17:47

Débouté par la Confédération africaine de football (CAF), le Wydad Casablanca n’en démord pas au sujet de la finale retour de la Ligue des champions africaine.

Le Wydad Casablanca va de nouveau traîner la CAF devant le TAS.

Malgré la sentence du Comité de discipline de la CAF à son encontre, le Wydad Casablanca est véritablement en guerre avec l’instance faitière continentale. Désavoué par la Confédération, le club marocain entend de nouveau se tourner vers le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Mardi, Said Naciri, le président du Wydad, a confirmé à Jeune Afrique qu’il va encore saisir le TAS. « Nous allons défendre nos droits jusqu’au bout. Pendant deux mois, nous nous sommes battus contre cette oppression. L’Espérance ne mérite pas de remporter la coupe de la manière qu’on a vu à Rades », avait-il déjà annoncé dans un récent entretien à la BBC.

Le 7 août, la Commission de discipline de la CAF avait déclaré le Wydad perdant de la finale de la Ligue des champions par forfait. Le club marocain avait refusé de reprendre le jeu après qu’un but lui avait été refusé. Outre cette défaite sur tapis vert, le club casablancais s’était vu infliger une amende de 50 000 dollars (29,2 millions de francs CFA) pour abandon du match. Il devait également payer une autre amende de 15 000 dollars (8,7 millions de francs CFA) pour l’utilisation par ses supporters de fumigènes.


Le bras de fer est donc loin d’être terminé entre la CAF et le Wydad Casablanca. Reste à savoir si cet énième rebondissement va empêcher à l’Espérance de Tunis, sacrée sur tapis vert, de participer à la prochaine Coupe du monde des clubs.



Facebook
Twitter
email
tel