Guinée : Une députée porte une grave accusation contre Alpha Condé

Les femmes de la Guinée en colère accusent...
Par K. Richard Kouassi
Publié le 23 octobre 2019 à 18:24 | mis à jour le 23 octobre 2019 à 19:00

En Guinée, les manifestations se poursuivent contre un probable 3e mandat d' Alpha Condé, l'actuel président. Mercredi 23 octobre 2019, des femmes ont pris la rue pour crier leur opposition à une réforme constitutionnelle. Parmi celles-ci, figure la députée Tata Bah qui s'est déchainée contre le chef d'État guinéen après la mort de neuf Guinéens au cours des manifestations de la semaine dernière.

Les femmes de la Guinée en colère accusent...

La journée de mercredi 23 octobre a été marquée en Guinée par la marche de femmes venues exprimer leur colère à Alpha Condé. Ces manifestantes, environ 400, sont issues du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC). "Nous sommes là ce matin pour qu’Alpha et ses milices arrêtent de tuer nos enfants parce qu’on en a marre", a lancé la députée Tata Bah dont les propos sont repris par le site aminata.com.

La députée de l' UFDG (Union des forces démocratique de Guinée) a ouvertement accusé Alpha Condé d'être le responsable de plusieurs meurtres. "On ne veut pas que nos enfants soient abattus comme ils veulent. Mettez-vous à la place de ces mamans qui viennent encore de perdre crument à l’âge de la fleur nos enfants", a-t-elle déploré.


"En deux jours, le gouvernement du professeur Alpha Condé a tué 10 de nos enfants. Il faut que ça s’arrête. Même si lui, il ne nous comprend pas parce qu’ils font le sourd-muet dans le gouvernement. Depuis qu’il est au pouvoir (Alpha Condé), il a eu 114 victimes. Vous ne rencontriez pas un seul qui a pratiquement plus de 33 ans au maximum. Nous sortions aujourd’hui encore, même si le gouvernement guinéen ne nous comprend pas. Ils refusent de nous entendre, de nous écouter, mais l’opinion internationale va nous écouter. Et ils nous verront sur le terrain. Je pense qu’ils avaient interdit tout mouvement dans le pays, nous les avions bravés et ils seront que cette fois-ci, les femmes guinéennes sont décidées une fois à jamais pour que ça s’arrête", a confié Tata Bah à mediaguinee.org.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Carmen Sama, la veuve de Dj Arafat, ''débarque'' chez Molaré
03
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Football: Candidat à la FIF, Didier Drogba viré de la CAF?
04