Kouadio Konan Bertin annonce une victoire écrasante du PDCI en 2020

Kouadio Konan Bertin annonce une victoire écrasante du PDCI en 2020
Par K. Richard Kouassi
Publié le 20 novembre 2019 à 18:51 | mis à jour le 20 novembre 2019 à 19:34

Kouadio Konan Bertin dit KKB est convaincu de la victoire du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, opposition) à la présidentielle d'octobre 2020. L'ancien président des jeunes du parti septuagénaire l'a confié aux membres de l'amicale de la jeunesse de la région du N'zi le mardi 19 novembre 2019.

Kouadio Konan Bertin reçoit la jeunesse du N'zi

De sources proches de Kouadio Konan Bertin, nous apprenons que l'ex-président de la JPDCI a eu des échanges avec des membres de l'amicale de la jeunesse de la région du N'zi (centre-est de la Côte d'Ivoire) résidant à Abidjan. La rencontre a eu lieu le mardi 19 novembre 2019. "Nous sommes venus aujourd’hui, vous apportez notre soutien en tant que fils de la région du N’zi et nous mettre à votre disposition pour les batailles futures", ont affirmé les hôtes de l'ancien député de Port-Bouët.

Pour sa part, Kouadio Konan Bertin a rassuré ces jeunes quant à la victoire du Parti démocratique de Côte d'Ivoire lors de la présidentielle d'octobre 2020. "C’est avec un coeur joyeux et plein d’émotion que je voudrais vous remercier pour cette action forte. Soyez-en sûrs, ensemble, main dans la main, nous rendrons le N’zi encore plus fort pour une victoire écrasante en 2020 avec le président Henri Konan Bédié", a déclaré KKB.

Il faut noter que Kouadio Konan Bertin, surnommé le "soldat perdu" a fait son grand retour au sein du PDCI, après avoir été en profond désaccord avec son "père" Henri Konan Bédié. KKB s'était opposé à la volonté du parti septuagénaire de ne pas présenter de candidat à la présidentielle de 2015 au profit d' Alassane Ouattara, candidat unique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).


"Aujourd’hui, vous pouvez le dire haut et fort que l’intrépide et irréductible soldat perdu est retrouvé dans la cour du général Bédié. Ma place sera celle que le président du parti voudra bien me donner", avait clamé l'ex-député au sortir d'une audience avec le "sphinx de Daoukro'' le lundi 14 octobre 2019. "Je reprends du service, mais je ne suis pas de retour", a-t-il précisé.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp